Compagnies minières et respect des droits de l’homme en Afrique du Sud

Compagnies minières et respect des droits de l’homme en Afrique du Sud

L’exploitation des mines de platine en Afrique du Sud a de lourdes conséquences pour la population et l’environnement.

Un contenu proposé par Protestinfo

Publié le 2 avril 2016

Auteur : Laurence Villoz

Collaborateur au sein d’une ONG sud-africaine, Eric Mokuoa raconte comment il aide les habitants des villages miniers à retrouver leurs droits.

Originaire du village de Luka au nord de Johannesburg, en Afrique du Sud, Eric Mokuoa, 37 ans, travaille pour la Bench Mark Foundation, une organisation qui œuvre pour que les compagnies minières respectent les droits de l’homme et l’environnement. Invité dans le cadre de la campagne œcuménique qui propose une réflexion sur les multinationales, Eric Mokuoa sillonne la Suisse romande pendant trois semaines afin de sensibiliser le public aux conséquences sociales et environnementales qu’engendrent les exploitations minières dans les villages.

Pouvez-vous me décrire les conséquences de l’exploitation minière sur la population et l’environnement à Luka?

L’exploitation minière dans ce village a commencé en 1968. Elle a eu beaucoup d’impacts à différents niveaux. Premièrement, elle a nécessité la relocalisation d’une partie des habitants. La topographie a totalement changé. Les tuyaux et l’infrastructure nécessaire à l’extraction de platine condensent le village, l’empêchant de s’agrandir. Des montagnes de produits toxiques s’amassent autour du village et polluent l’air et les rivières. […]

Dans la même rubrique...

Hope 360 : courrez pour le Défap !

Hope 360 : courez pour le Défap !

Hope 360, c’est dans un peu plus d’un mois à Valence le 19 octobre. Le concept est simple : il s’agit de courir afin de récolter des fonds pour soutenir un projet.

Un contenu proposé par Défap
Abiy Ahmed, prix Nobel de la paix 2019, est évangélique

Abiy Ahmed, prix Nobel de la paix 2019, est évangélique

Abiy Ahmed a reçu le 11 octobre le prix Nobel de la paix 2019 pour avoir œuvré à la réconciliation entre l’Éthiopie et l’Érythrée, après vingt ans de conflit. Ruffin Shimba, pasteur membre de la pastorale congolaise en France, réagit.

Un contenu proposé par
Il faut libérer Fariba Abdelkhah

Il faut libérer Fariba Abdelkhah

Anthropologue de renom, elle est emprisonnée depuis juin 2019 par le régime iranien.

Un contenu proposé par Blog de Sébastien Fath

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestinfo

Agence de presse protestante établie en Suisse romande, Protestinfo est animé par des journalistes spécialisés dans le fait religieux, en lien avec l’actualité.

Depuis septembre 2018, les contenus produits par Protestinfo sont à retrouver sur le site Réformés.ch.

Derniers contenus du partenaire