Des écoles pour se réconcilier

Des écoles pour se réconcilier

Massacres et génocides engendrent des blessures invisibles. Il faut les soigner.

Un contenu proposé par Croire et vivre

Publié le 17 novembre 2014

Auteur : Prisca Wiles

Lire directement l’article sur Croire et vivre

Selon un bilan officiel, le génocide rwandais de 1994 a fait plus d’un million de victimes. La première « école de réconciliation » est née aussitôt après, grâce à l’initiative du Dr Rhiannon Lloyd. L’approche a été contextualisée au Rwanda, au Congo et en Côte d’Ivoire. Plus de 100.000 personnes sont passées par de telles écoles.

Leur but est d’aider les personnes qui ont souffert de conflits ethniques. L’école dure vingt jours. Les diverses formations correspondent à des auditoires spécifiques : survivants de génocide, responsables religieux, auteurs de génocide, jeunes… Les ateliers permettent d’atteindre trois objectifs principaux.

Guérir des blessures
Il s’agit d’aider les participants à faire face à leurs propres blessures pour trouver auprès de Dieu la guérison et devenir capables de pardonner. Parmi les sujets abordés : L’intention originelle de Dieu pour les relations humaines, L’effroyable puissance des préjugés, L’identité que nous avons en Dieu, Blessures intérieures et traumatisme, Le pardon.

Former des animateurs
Il est impossible de parcourir tous les lieux où des personnes ont été blessées par ces conflits ethniques. Il faut donc trouver des personnes capables qui le feront. […]

Lire la suite sur Croire et vivre

Dans la même rubrique...

Greta Thunberg – La voix qui secoue la planète

Qui est-elle ? Qu’a-t-elle fait pour susciter un tel intérêt ? Cette biographie, la première qui lui soit consacrée, évoque avec force détails son parcours vraiment étonnant.

Un contenu proposé par LibreSens

Oïkocrédit : 45 ans de solidarité par le prêt

Des milliers d’épargnants soutiennent l’activité de près de 40 millions de personnes dans les pays du Sud et leur donne la force d’agir.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

« Amen » et « Awomen »… la bonne blague !

Réagir avec humour à la polémique qui secoue les États-Unis… chiche ?! Lors de la prière à l’ouverture du Congrès le 3 janvier, un député démocrate a fini son intervention par un « amen »… suivi d’un audacieux inclusif « awomen ».

Un contenu proposé par ArtSpi’in

Avoir accès à l’eau, c’est recevoir un immense trésor !

Rencontre avec Yaovi, coordinateur de l’ADSPE (Action pour le développement social et la protection de l’environnement), un des partenaires du SEL au Togo.

Un contenu proposé par Blog du Sel

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Croire et vivre

Croire et vivre est un magazine mensuel qui veut d’abord donner à ses lecteurs « l’envie de croire » ou celle de partager leur foi. La plupart des rédacteurs appartiennent à des Églises membres de la Fédération protestante de France ou du Conseil national des Évangéliques de France.

Derniers contenus du partenaire