Des nouvelles de Transylvanie

L’Église réformée de Transylvanie, aujourd’hui située en Roumanie, fait partie des Églises réformées des anciennes provinces hongroises. Pratiquant un autre culte et une autre langue que la majorité des Roumains, la tentation du repli est forte.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 11 août 2016

Auteur : Tünde Boglarka Lamboley

Dès le XVIe siècle, les idées de la Réforme se répandent rapidement en Transylvanie, et peu savent que le premier édit de tolérance religieuse de l’Europe a été signé lors de la Diète de Torda en 1568, reconnaissant quatre confessions : catholique, luthérienne, réformée et unitarienne. Au cours de l’histoire, de l’invasion turque jusqu’à la dictature de Ceausescu, l’Église réformée a été en quelque sorte le berceau et le gardien de la langue et de la culture hongroises. C’est d’ailleurs le pasteur Tôkés Làszlò qui, en 1989, a initié la révolution qui fit tomber Ceausescu, et a apporté enfin la reconnaissance par l’État de cette Église calviniste. Aujourd’hui, encore 95 % des paroissiens sont magyarophones. Elle est organisée selon le principe presbytérien synodal, mais avec un aspect épiscopalien caractéristique des Églises réformées magyarophones d’Europe centrale. La hiérarchie et l’existence d’évêques réformés peuvent surprendre. Aujourd’hui, elle compte un peu plus de 600 000 fidèles, soit 3 % de la population de Roumanie.

Guérir du passé

Les traumatismes subis par la communauté hongroise de Transylvanie durant la dictature de Ceausescu (déportation des pasteurs, humiliation et persécution des minorités hongroises) sont encore présents dans les esprits et difficiles à dépasser pour l’Église qui, entre mouvements de réveil piétistes et engagement politique, cherche à rester fidèle au message de l’Évangile. C’est dans cet esprit qu’une initiative est née, il y a dix ans, au sein d’une paroisse de Cluj-Napoca avec le pasteur Visky Péter : dans l’esprit du partage de la bonne nouvelle de l’Évangile, proposer la traduction simultanée en roumain des cultes célébrés en langue hongroise. Initiative unique, puisque officiellement il n’y a pas de politique d’évangélisation envers la population roumaine ; l’Église réformée étant appelée à se renouveler de l’intérieur. Inutile de mentionner la valeur symbolique de ces cultes traduits en langue roumaine puis en anglais pour inviter aussi les nombreux étudiants étrangers à vivre ensemble le culte : l’envie de dépasser le passé historique douloureux et poser les bases d’une fraternité réelle et vécue. Les jeunes font aussi bouger les lignes en proposant des cultes dits alternatifs. Certes, ce sont des propositions encore timides, mais bien concrètes pour vivre le culte autrement, et l’ouvrir au-delà de la barrière linguistique. Dans une autre direction, des formations Young Children and Worship sont organisées par l’Église pour apprendre à célébrer des cultes avec les tout petits.

Fêter la Réformation

L’Église réformée de Transylvanie se prépare activement à fêter l’anniversaire de la Réforme en 2017, avec les luthériens et les unitariens (la faculté de théologie de Cluj est gérée et dirigée conjointement avec l’Église unitarienne et les deux Églises luthériennes). De nombreuses conférences et rencontres invitent à se préparer pour cet événement ; certains même participent au running quotidien avec pasteurs, paroissiens et des personnes extérieures à l’Église, lancé sous le titre : 1 517 km jusqu’à 2017 – car la Réforme nous fait bouger ! Oui, décidément, l’Église réformée de Transylvanie est prête à bouger !

Dans la même rubrique...

Madagascar : une sécheresse exceptionnelle accentue la famine

Une famine sans précédent touche le sud de Madagascar depuis des mois. De nombreux enfants souffrent de malnutrition tandis qu’une partie de l’aide est détournée.

Un contenu proposé par Réforme

Le modèle Merkel

Un éditorial de Jean-Luc Mouton, directeur de Réforme.

Un contenu proposé par Réforme

Sombre avenir pour les chrétiens restés sur place

Sous couvert d'anonymat, deux chrétiens témoignent de la situation de leurs frères et sœurs restés en Afghanistan sous le régime des talibans. Entretien.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Indo-Pacifique, une zone, des grandes puissances

La récente commande de sous-marins américains par l'Australie a mis en lumière l’importance de l’espace Indo-Pacifique, carrefour stratégique mondial.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants