Faut-il soutenir l’Ukraine démocratique ?

Faut-il soutenir l’Ukraine démocratique ?

Antoine Arjakovsky, fondateur de l’Institut d’études œcuméniques de Lviv, dénonce la frilosité des Européens de l’Ouest face à Vladimir Poutine.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 23 janvier 2015

La plupart des Européens de l’Ouest observent avec sympathie les efforts des démocrates ukrainiens qui défendent leurs droits élémentaires face à un régime corrompu ayant choisi la voie de la dictature le 16 janvier dernier. Mais comme le révèlent certains sondages, ces Européens de France ou de Belgique ne sont pas prêts pour autant à soutenir politiquement et économiquement la nouvelle Ukraine conduite par Arsène Yatséniuk, Vitali Klitschko et Oleg Tyagnibok, les trois leaders de l’opposition.

À la différence des Américains, les Européens n’ont pris aucune mesure d’interdiction d’entrée sur leur territoire de la clique au pouvoir à Kiev. Aucun ministre français ne s’est rendu sur les lieux de la révolution en signe de soutien. Et tandis qu’en Syrie le gouvernement français n’a pas manqué d’envoyer très tôt des soutiens médicaux à la résistance, on ne trouve pas une seule ONG française mobilisée pour apporter son soutien aux centaines de blessés de la place Maïdan. Pourquoi ? […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Descendants de nazis, ils s’engagent comme bénévoles en Israël

Chaque année, des adolescents allemands se rendent en Israël pour expier le passé nazi de leurs ancêtres.

Un contenu proposé par Réformés

Hausse de la persécution des chrétiens en 2020

Pression, surveillance d’État, radicalisation, extrémisme ont augmenté portant la Corée du nord, l’Inde ou la Chine parmi les pays les plus répressifs du nouvel Index mondial de l’ONG Portes Ouvertes.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

L’Europe et les autres

Dans le jeu à trois mené par les Etats-Unis, la Chine et la Russie, l’Europe saura-t-elle s’imposer comme le quatrième partenaire ?

Un contenu proposé par L’esprit européen

En Suisse, plus d’un tiers des musulmans se sentent discriminés

Pour la première fois, la discrimination religieuse a été abordée dans une étude de l’Office fédéral de la statistique. Un musulman sur trois avoue en souffrir.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire