Fragile succès d’Obama

Fragile succès d’Obama

La crise politique qui paralysait le gouvernement des États-Unis a pris fin après deux semaines d’un bras de fer impitoyable entre le président Obama et les élus républicains du Congrès.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 28 octobre 2013

Auteur : Thomas Ferenczi

Le chef de la Maison Blanche est sorti vainqueur de cet affrontement. Ce sont les républicains qui ont cédé, en dépit des pressions de leur aile droite, rassemblée dans le Tea Party.

Le financement du budget 2014 et le relèvement du plafond de la dette – les deux brandons de discorde – ont été adoptés. Les fonctionnaires ont repris leur travail. Le « shutdown » – la fermeture du gouvernement – s’est achevé sans drame. En restant ferme sur ses positions, le président américain a gagné son pari. La bataille s’est jouée devant l’opinion publique. C’est elle qui a donné raison à Barack Obama en désavouant le jusqu’au-boutisme des républicains. Le président américain, considéré souvent comme un homme de conciliation, qui répugne à user de son autorité, a fait mentir cette réputation. Son intransigeance a payé. Il a sauvé ce qui était pour lui l’essentiel, sa réforme de l’assurance maladie, que les républicains voulaient mettre à bas. Il a en même temps semé le trouble dans le camp adverse, qui s’est divisé entre modérés et extrémistes, au grand dam du président (républicain) de la Chambre des représentants, John Boehner, réduit à l’impuissance.

Pourtant, aussi net soit-il, le succès de Barack Obama est provisoire. Le président américain n’a obtenu qu’un sursis de quelques mois – jusqu’au 15 janvier pour le budget, jusqu’au 7 février pour la dette. Le risque d’un nouveau « shut- down » n’est donc pas à exclure. Ce qu’a montré cet épisode, c’est que la radicalisation d’une partie de l’électorat menace le fonctionnement même du système démocratique américain. Ce n’est pas la première fois que Barack Obama est la cible de violentes attaques, qui mettent en question la légitimité de sa présidence. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Trump est un « danger spirituel »

C'est ce qu'affirment 30 personnalités évangéliques nord-américaines influentes dans un livre publié récemment. Entretien avec le théologien et activiste Ronald J. Sider à l'origine de ce projet.

Un contenu proposé par

La Turquie s’éloigne de l’Europe

Les ambitions néo-ottomanes du président Erdogan défient l’Occident.

Un contenu proposé par L’esprit européen

Aux États-Unis, 2500 évangéliques de renom manifestent leur soutien à la science

Dans un contexte où les mesures sanitaires sont souvent controversées, ils appellent les chrétiens à suivre les conseils des experts en santé publique.

Un contenu proposé par Réformés

Disparition de John Lewis, militant des droits civiques

Le militant des droits civiques, parlementaire et pasteur baptiste américain John Lewis est décédé le 17 juillet à l'âge de 80 ans.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

Découvrez le blog Regards sur les paroisses