Fukushima, cinq ans après

Fukushima, cinq ans après

Après la catastrophe de Fukushima, où en est-on de la gestion des centrales nucléaires ? La chronique de Jean-Noël de Bouillane de Lacoste.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 21 mars 2016

Auteur : Jean-Noël de Bouillane de Lacoste

Alors que la presse internationale marque le cinquième anniversaire du tsunami et de l’accident nucléaire de Fukushima (11 mars 2011), le contraste est grand entre l’émotion qui subsiste dans le monde et la sérénité affichée par la plupart des États nucléaires.

On a présents à l’esprit les 15 900 morts, les 2 500 disparus, moins peut-être les quelque 100 000 personnes invitées à quitter en quarante-huit heures les alentours de la centrale et vivant, aujourd’hui encore, dans des logements provisoires. Le gouvernement japonais voudrait les voir rentrer chez elles. Mais la peur des radiations en retient beaucoup. Un expert a évalué il y a deux ans le coût de la catastrophe à la somme faramineuse de 80 milliards d’euros, soit 36 milliards pour l’indemnisation des survivants, 26 milliards pour la décontamination de la zone (qui a déjà bien commencé), et 15,8 milliards pour la décontamination des centrales – opération qui pourrait, il est vrai, prendre quarante ans.

Les problèmes inhérents aux réacteurs nucléaires et l’extrême difficulté de gérer des accidents comme celui de Fukushima ont provoqué une réaction de rejet en Allemagne, où il a été décidé de renoncer à l’énergie nucléaire à terme, et bien sûr au Japon, où tous les réacteurs ont été arrêtés en septembre 2013. Le Premier ministre actuel, Shinzo Abe, qui considère que son pays ne peut se passer du nucléaire, a décidé de relancer deux réacteurs dans l’ouest du pays. Un tribunal vient de le lui interdire « pour des raisons de sécurité ». […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Kamala Harris, colistière de Joe Biden et protestante baptiste

Si le candidat démocrate l’emporte face à Donald Trump, en novembre prochain, Kamala Harris deviendra vice-présidente.

Un contenu proposé par

Aux États-Unis, 2500 évangéliques de renom manifestent leur soutien à la science

Dans un contexte où les mesures sanitaires sont souvent controversées, ils appellent les chrétiens à suivre les conseils des experts en santé publique.

Un contenu proposé par Réformés

Gérard Depardieu s’est converti au christianisme orthodoxe

L’acteur s’est fait baptiser le 4 septembre dans la cathédrale russe Saint-Alexandre-Nevsky. Une décision démontrant à la fois sa proximité avec Moscou et son intérêt pour les religions.

Un contenu proposé par

Disparition de John Lewis, militant des droits civiques

Le militant des droits civiques, parlementaire et pasteur baptiste américain John Lewis est décédé le 17 juillet à l'âge de 80 ans.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram