Géorgie : révolution tranquille

Géorgie : révolution tranquille

Un nouveau président intègre et dynamique pourrait démultiplier les atouts que la situation géographique offre à la Géorgie.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 11 mars 2015

Auteur : Sébastien de Courtois

La Géorgie est le pays du Caucase le moins enclavé. La longue plaine qui la définit possède une sortie vers la mer Noire. Le grand port de Batoumi est utilisé pour desservir les pays limitrophes, tels que l’Arménie et l’Azerbaïdjan. La frontière avec la Turquie est ouverte au commerce international, et la proximité de la grande ville turque de Trébizonde dope les échanges transfrontaliers. Le grand perdant géographique de cette partie du Caucase est l’Arménie qui, sans ressources naturelles – à la différence de l’Azerbaïdjan riche en pétrole –, ne trouve que la Géorgie pour s’approvisionner, sa frontière avec la Turquie étant fermée depuis les années 1990, pour cause de guerre avec le voisin azéri.

Tbilissi, la capitale de la Géorgie, nichée sur les rives d’un fleuve vigoureux et proche de centres historiques importants pour son identité nationale – églises du VIIe siècle et villes anciennes –, sort d’un long engourdissement après la perte de deux provinces, l’Abkhazie et l’Ossétie. On se souvient de la guerre de 2008 lorsque les troupes russes se sont arrêtées à 60 kilomètres de la ville. L’intervention énergique du président français d’alors en a fait un héros national. Le président géorgien que l’on voyait à l’époque sur les écrans de télévision, M. Saakachvili – même s’il est toujours en fonction –, s’est décrédibilisé par de nombreuses atteintes aux droits de l’homme contre des journalistes et des intellectuels. Certains même l’accusent d’être responsable de la perte de l’Ossétie du Sud, par manque de sagesse vis-à-vis du voisin russe. Son parti a été battu aux élections de mai 2012. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

L’Europe en quête de souveraineté

Face aux Etats-Unis et à la Chine, les Européens veulent tracer leur propre chemin.

Un contenu proposé par L’esprit européen

Donald Trump et sa Bible : les raisons d’un coup médiatique

Alors que les manifestations continuent d’embraser les États-Unis, le président américain a posé, une bible à la main, devant une église proche de la Maison Blanche.

Un contenu proposé par

La discrimination envers les non-croyants

L’ONG Humanists International souligne les discriminations et persécutions dont les non-croyants, athées et humanistes, demeurent victimes à travers le monde.

Un contenu proposé par

Le président Trump, la Bible et le serpent d’airain

L'attitude du président Trump photographié devant une Église une Bible à la main a attiré les critiques de la majorité des responsables religieux. L'analyse du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram