Haïti, cinq ans après le séisme

Haïti, cinq ans après le séisme

Que peut-on dire de l’état de l’île, cinq ans après le tremblement de terre et ses 230 000 morts ?

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 20 janvier 2015

Auteur : Samuel Chalom

Si l’éducation des enfants progresse, le pays reste toujours l’un des plus pauvres de la planète.

Cinq ans déjà. Cinq ans après le 12 janvier 2010, 16 h 53. Simplifié en « 12 janvier » ou « goudou goudou » (bruit qu’aurait fait la terre en tremblant) pour les Haïtiens. Dans la presse nationale, difficile de ne pas trouver une évocation du séisme au moins une fois par jour. Pourtant, on l’aurait presque oublié tant ces dernières semaines ont été marquées par une crise politique majeure pour le pays. Avec son lot d’émeutes qui ont opposé la population à la MINUSTAH, force de l’ONU en Haïti, ce qui a abouti à la démission du Premier ministre Laurent Lamothe le 13 décembre dernier. Mais une crise dont le fantôme du séisme n’est jamais très loin.

Après le séisme, les États occidentaux s’étaient engagés à verser la somme de 9 milliards de dollars pour aider à la reconstruction du pays. Aujourd’hui, un peu moins de la moitié, soit 4,5 milliards, auraient été versés. « Nous voulons que la communauté internationale respecte ses engagements envers Haïti », affirmait en septembre dernier Laurent Lamothe, dans une interview accordée à l’hebdomadaire L’Express. Pour beaucoup d’Haïtiens, l’impression est celle d’avoir été floués par les Occidentaux : beaucoup d’argent promis, mais peu de résultats. En effet, difficile de trouver un bilan chiffré de l’utilisation de l’aide occidentale. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

« Le Liban est devenu une grande prison »

Noha Roukoss de Caritas Liban décrit une situation au bord de l’effondrement. Interview.

Un contenu proposé par Réformés

Célébration œcuménique sur un parking en Allemagne

Des catholiques et protestants allemands ont participé à l’office du Vendredi saint de leur voiture.

Un contenu proposé par

Quand le coronavirus enflamme l’antisémitisme

En Allemagne, les manifestations et autres théories conspirationnistes flirtent dangereusement avec de vieux relents d’antisémitisme.

Un contenu proposé par Réformés

En Allemagne, une reprise des offices religieux début mai

Les communautés religieuses allemandes et le gouvernement se sont mis d’accord pour une reprise des offices publics dès le premier week-end de mai.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire