Hiroshima et l'éveil des consciences

Hiroshima et l’éveil des consciences

Le 6 août 1945, le meurtre instantané de dizaines de milliers de personnes marquait le début de l’ère nucléaire. Où en est-on de l’écriture de cette histoire ? Quel combat livrent les militants de la paix ?

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 23 juillet 2015

Auteur : Alexandre Mendel

Hiroshima, 6 août 1945, 8 h 15, ciel dégagé. Les ouvriers sortent des tramways, les écoliers font leur gymnastique, le rationnement du riz épuise la population, la guerre de l’Asie-Pacifique n’est pas encore finie. Soudain, une horreur nouvelle saisit ces malheureux, futurs emblèmes d’une histoire cruelle.Les bombardements avaient jusqu’ici épargné cette ville, alors peuplée de 250 000 âmes. Une quarantaine de secondes après que le B29 Enola Gay eut largué Little Boy, 12 km2 (un dixième de la superficie de Paris) sont pulvérisés en un instant, plus de 70 000 habitants meurent sur le coup, des vents frisant les 800 km/h balayent la ville, que des incendies finissent par dévaster. Bienvenue dans l’ère nucléaire. Qui, avec la Shoah, a changé pour toujours le rapport de l’humanité à la paix et à la mort.

« Une ère où l’humain est devenu capable de provoquer seul son extermination. C’est ce que le penseur autrichien Günther Anders a appelé “L’obsolescence de l’homme” dans son livre du même nom », note Michel Cibot, délégué général de l’Association française des communes, départements et régions pour la paix (AFCDRP), une émanation de Mayors for peace. Cette structure mondiale, créée en 1982 à l’initiative du maire d’Hiroshima de l’époque, Takeshi Araki, s’est fixé pour objectif de bannir les armes nucléaires. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

En Colombie, les femmes au front

En Colombie, les femmes au front

La guerre civile colombienne a déplacé près de 7 millions de personnes, dont 70% de femmes et d’enfants.

Un contenu proposé par Réformés

Le Conseil international des Missions

Le Conseil International des Missions (CIM) est créé en 1921. Le projet en a été conçu au cours de la Conférence d’Édimbourg (1910).

Un contenu proposé par Musée protestant
« Le Français est dans une relation de compassion avec l’Africain. »

« Le Français est dans une relation de compassion avec l’Africain. »

Serge Oulaï, pasteur, évoque l’importance de l’engagement social chrétien et interroge la relations des chrétiens français avec l’Afrique.

Un contenu proposé par Blog du Sel

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants