Hongrie : fallait-il se réjouir ?

Hongrie : fallait-il se réjouir ?

Je me suis réjoui Il y a quelques semaines, la Hongrie a annoncé par la voix de son premier ministre Viktor Orbán, la création d’une agence gouvernementale consacrée au sauvetage et à la protection des chrétiens dans le monde.

Un contenu proposé par Grains de sel

Publié le 5 octobre 2016

Auteur : Georges Mary

Lire directement l’article sur Grains de sel

Je pouvais me dire : « Voilà enfin un pays occidental qui se préoccupe du sort de ces millions de chrétiens qui subissent tant de souffrances du seul fait de leur foi ».

Je me réjouis aujourd’hui beaucoup moins

En effet, j’ai compris que le référendum de ce dimanche 2 octobre avait pour but de donner à ce même premier ministre les mains libres pour refuser d’accueillir des réfugiés dans son pays, ce que lui demande « Bruxelles », au nom de la solidarité européenne.

Pour être précis, la question posée était : « Voulez-vous que l’Union européenne décrète une relocalisation obligatoire de citoyens non-hongrois en Hongrie sans l’approbation du Parlement hongrois ? »
En réalité, cela voulait dire en quelque sorte : me permettez-vous de dire « non » à Bruxelles et ainsi pouvoir fermer en votre nom la porte à ces migrants que l’Union européenne nous demande d’accueillir chez nous ? […]

Lire la suite sur Grains de sel

Dans la même rubrique...

Au Liban, la crise de trop

Le Covid-19 est venu bouleverser un pays déjà frappé par de graves crises.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Gérard Depardieu s’est converti au christianisme orthodoxe

L’acteur s’est fait baptiser le 4 septembre dans la cathédrale russe Saint-Alexandre-Nevsky. Une décision démontrant à la fois sa proximité avec Moscou et son intérêt pour les religions.

Un contenu proposé par

Crise au Liban : le pasteur de Beyrouth témoigne

Le pasteur Gérard Riess, qui a passé huit mois à la tête de l’Eglise protestante française de Beyrouth, décrit une situation dramatique.

Un contenu proposé par

Avec la Solidarité protestante, soutenir Beyrouth

Suite aux explosions meurtrières, un appel au don est lancé par la Fondation du protestantisme, via la rubrique Solidarité protestante.

Un contenu proposé par Église protestante unie de France – Infos