Horreurs congolaises

Horreurs congolaises

Cinq, six, sept millions de morts, on ne sait pas, on ne sait plus. Le chiffre est monstrueux, à l’égal de ces conflits qui déchirent la république démocratique du Congo depuis des années. La RDC, un pays immense et qui sombre peu à peu dans la démence de la violence.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 6 décembre 2012

Auteur : Nathalie Leenhardt

La faute à qui ? Essentiellement à la richesse de son sous-sol, qui attire tous les prédateurs : gouvernants corrompus, milices assoiffées, pays voisins désireux de s’enrichir sur « la bête ». Des Ougandais, des Rwandais qui font mine d’exporter de l’or et du coltan qu’ils sont allés voler de l’autre côté de la frontière. En toute impunité internationale ou presque…

Pendant ce temps, les dangereux rebelles de l’Armée de résistance du Seigneur, souvent venus d’Ouganda, mettent en esclavage des jeunes filles et transforment des enfants en soldats. Pendant ce temps, les membres du M23, soutenus par le Rwanda, utilisent le viol comme une arme de guerre. Rendant insoutenables les récits de gynécologues et d’humanitaires qui tentent de réparer des petites filles et des femmes horriblement mutilées.

Récits insoutenables. Pourtant, il est impossible de faire la sourde oreille. Le « on ne savait pas» ne passe plus. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Woman, un plaidoyer pour la condition féminine

Des parcours de vie façonnés par la foi ou l’histoire familiale. Comme un kaléidoscope qui donne à voir et à entendre des femmes du monde entier.

Un contenu proposé par Réforme

Voyage du pape en Irak : François prend le risque de rassembler

Lors de son voyage en Irak du 5 au 8 mars, le pape veut favoriser la concorde religieuse. Il s’entretiendra notamment avec un leader chiite.

Un contenu proposé par Réforme

Ouverture du procès du policier accusé du meurtre de George Floyd

Le verdict du procès de Derek Chauvin pourrait retentir dans l’ensemble de la société américaine.

Un contenu proposé par Réforme

Beate Gilles, première femme à administrer la conférence épiscopale allemande

En désignant une femme à ce poste-clef, les évêques envoient un « signal fort » en faveur de la modernisation d’une église en pleine crise.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants