Il y a 50 ans, le « rêve » du pasteur Martin Luther King

Il y a 50 ans, le « rêve » du pasteur Martin Luther King

Le 28 août 1963, Martin Luther King prononçait son célèbre discours I Have a Dream à Washington aux États-Unis. Comment Martin Luther King, simple pasteur, est-il devenu une figure politique mondiale ?

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 28 août 2013

Auteur : Marie Lefebvre-Billiez

Éléments de réponse avec cet article de Réforme publié en avril 2008, 40 ans après son assassinat à Memphis.

Martin Luther King est né le 15 janvier 1929 à Atlanta, en Géorgie, dans une famille de pasteurs baptistes – son père, son grand-père et son arrière-grand-père étaient ministres du culte. Le jeune Martin Luther, prénoms choisis par ses parents en référence au Réformateur, grandit dans le Sud profond des Etats-Unis où la ségrégation est absolue. Les Noirs ont leurs propres écoles, n’ont pas le droit de traverser la partie « blanche » des autobus, de s’asseoir aux comptoirs des cafés, ni de voter. Il n’y a guère que le dimanche matin, à l’église – noire évidemment –, qu’ils se sentent exister, comme l’écrit le pasteur Otis Moss : « Je suis un homme noir, j’ai beau avoir cinquante ans, on m’appelle “mon garçon”, pendant six jours je ne suis personne, pas même un être humain, mais le dimanche, dans mon église, je retrouve intégrité et plénitude, oui, dans l’église noire, je deviens une personne ! » […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Attaquer le Capitole pour défendre la volonté de Dieu

Lors de la tentative d’insurrection au Capitole le 6 janvier, de nombreuses pancartes aux références chrétiennes ont été brandies par les manifestants pro-Trump.

Un contenu proposé par Réformés

Kamala Harris comparée à Jézabel, symbole du mal

Certains évangéliques américains sont très critiques à l'égard de la vice-présidente Kamala Harris.

Un contenu proposé par Réformés

En Suisse, une pasteure invite des inconnus à un enterrement

La ministre zurichoise Priscilla Schwendimann a lancé un appel via les réseaux sociaux. Entretien.

Un contenu proposé par Réformés

La logique diabolique du mensonge

La singularité du trumpisme est qu’il a érigé le mensonge en élément de communication. L'analyse du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire