Immigration, réalités et fantasmes

Immigration, réalités et fantasmes

La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde, mais elle peut en prendre sa part, disait Michel Rocard, alors premier ministre en 1989. Aujourd’hui, entre fantasmes et réalité, quelle est objectivement la part que prend la France dans cet accueil ?

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 6 octobre 2015

Auteur : Eliane Humbert

Pour aborder ces questions dans les dimensions humaines et sociales, concrètes et imaginaires, l’Atelier protestant propose une table-ronde Immigration : réalités et fantasmes le samedi 3 octobre 2015 de 18h30 à 20h30 au Foyer protestant d’Aubervilliers. Le débat rassemblera des responsables politiques et associatifs d’horizons divers : Carlos Semedo, directeur de la vie associative et des relations internationales à la mairie d’Aubervilliers ; Geneviève Jacques, présidente de La Cimade ; Roland Ceccotti-Ricci, conseiller municipal délégué à la prévention des expulsions, à la lutte contre les exclusions, et aux droits des étrangers ; et François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France.

Un lieu significatif

Le choix de ce lieu n’est pas fortuit. Historiquement, Aubervilliers fait partie de ces banlieues ouvrières autour de Paris qui ont accueilli massivement des populations immigrées. Elles ont pu jouer un rôle de sas, en acceptant un certain communautarisme qui s’est révélé nécessaire comme première phase d’intégration. À l’image de cette banlieue, le Foyer protestant d’Aubervilliers est un bouillon de culture. La communauté chrétienne du Foyer est en majorité d’origine africaine. Le pasteur fait actuellement partie de la minorité de paroissiens d’origine européenne et la population du quartier, avec plus d’une centaine de nationalités représentées, est majoritairement musulmane. La collaboration entre le Foyer protestant et la municipalité est étroite et ancienne, à tel point qu’une association d’insertion (À travers la ville, ALV), créée il y a près de quarante ans par le pasteur Alain Herrenschmidt, alors animateur du Foyer, est devenue une institution majeure de la ville, même si ses travailleurs sociaux ne connaissent plus forcément cet enracinement.

Agir et réfléchir

Partout, les questions soulevées par l’immigration, légale ou non, régulière ou clandestine, mobilisent largement les églises locales, qui sont souvent impliquées dans l’accompagnement des étrangers ou l’hébergement des sans-papiers. Cependant, il est important de ne pas se contenter d’engagements héroïques mais de mener une indispensable réflexion théologique, politique, économique, éthique, à la lumière de l’Évangile. Le but, la vocation de l’Atelier protestant est d’être une passerelle entre théologie et culture.
Le choix du thème, le choix du lieu, la qualité des participants, la préparation par un groupe de travail local composé de chrétiens, tout concoure à ce que le débat soit vivant, concret, en prise directe avec la réalité quotidienne. En effet, l’Atelier protestant est un carrefour culturel, éthique et théologique de l’Église protestante unie de France qui s’adresse à un large public par delà les différents positionnements religieux, spirituels ou philosophiques. Basé à la Faculté protestante de théologie de Paris avec laquelle il collabore, l’Atelier protestant est au service des lieux de témoignage de l’Église protestante unie de France en Région parisienne.

Dans la même rubrique...

Pourquoi la mouvance QAnon séduit-elle autant les évangéliques ?

Alors que certains pasteurs tirent la sonnette d'alarme, d'autres en font une matière pour leurs prédications.

Un contenu proposé par Réformés

« Notre tâche est de donner de l’espoir quand il n’y en a plus »

Les Églises inventent de nouvelles solidarités à Beyrouth où la double explosion qui a ravagé une partie de la ville début août a fait plus de 300 000 sans-abri.

Un contenu proposé par Réformés

« Un processus fragile et vagabond »

Le journaliste Benoît Guillou a observé des scènes de pardons au Rwanda où les génocidaires hutus ont massacré 800000 Tutsis en 1994.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Des orthodoxes turcs contre la reconversion de Sainte-Sophie

Des orthodoxes turcs ont saisi le Conseil d’Etat turc pour contester la réouverture de cette basilique à la prière musulmane car cela viole, selon eux, la Convention de l’Unesco sur la protection du patrimoine culturel.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast