« La foi est tout ce qui nous reste. »

« La foi est tout ce qui nous reste »

Obligés de fuir Mossoul devant l’arrivée de Daesh, les chrétiens d’Irak espèrent aujourd’hui un retour dans la région.

Un contenu proposé par Protestants dans la Ville

Publié le 31 octobre 2016

Auteur : Claudine Castelnau

Lire directement l’article sur Protestants dans la Ville

Le 17 juin, un étudiant chrétien d’Irak, obligé de fuir Mossoul devant l’arrivée de Daesh disait : « La foi est tout ce qui nous reste. » La revue évangélique américaine, Christianity ToDay, qui le citait, revient avec d’autres médias sur le retour tant espéré par les chrétiens d’Irak à Mossoul et dans cette région d’Irak, au fur et à mesure que les forces irakiennes et les troupes de la coalition composée de Kurdes, de milices chiites et menées par les Etats-Unis avancent et chassent l’Etat islamique après deux ans d’occupation.

Des milliers d’habitants (on parlait de 50 000, majoritairement chrétiens mais aussi des Yézidis, des chiites et des musulmans libéraux) avaient fui en 2014 de la région à l’est de Mossoul alors que Daesh arrivait. Les églises furent profanées, détruites, bibles et livres religieux brûlés, prêtres assassinés, cloches emportées et les chrétiens prisonniers devaient se convertir à l’islam sous peine d’être exécutés s’ils refusaient.

1700 musulmans chiites furent exécutés à Mossoul selon les déclarations de Daesh. On évaluait à deux tiers les chrétiens d’Irak qui avaient fui le pays depuis l’arrivée des djihadistes, d’autres s’étaient réfugiés dans des villages chrétiens de la région mais avec la menace djihadiste se sont enfuis à leur tour. C’est ainsi qu’on a pu parler d’extinction à long terme des chrétiens d’Irak, passés de 1,4 millions en 2003 à un peu plus de 200 000, selon la revue évangélique Christian Today d’octobre. […]

Lire la suite sur Protestants dans la Ville

Dans la même rubrique...

Les présidents américains ont-ils trop de pouvoir ?

Au-delà du président Trump et de ses outrances, ce sont les institutions américaines qui fonctionnent mal aujourd’hui. Débat en vue de l’élection présidentielle du 3 novembre.

Un contenu proposé par Campus protestant

Au cœur des élections américaines, le débat religieux

Alors que la date de l’élection présidentielle approche, les candidats Joe Biden et Donald Trump enchaînent les allusions religieuses, espérant ainsi gagner un électorat évangélique. Analyse.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

L’Eglise néerlandaise fait son mea culpa auprès des juifs

Le président de la principale Eglise protestante des Pays-Bas a reconnu l’institution coupable de par son inaction pendant la Seconde Guerre mondiale.

Un contenu proposé par

Une nouvelle juge à la Cour Suprême

Donald Trump a nommé la juge Amy Coney Barrett pour succéder à Ruth Bader Ginsburg à la Cour Suprême des États-Unis. Cette mère de sept enfants est une catholique pratiquante.

Un contenu proposé par Info Chrétienne

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestants dans la Ville

Dans l’esprit du protestantisme, des pasteurs, une journaliste, des théologiens membres de l’Église protestante unie, des théologiens américains ou anglais, intégrés dans la vie de notre société, solidaires de la construction pour demain d’un monde meilleur, partagent librement avec vous leur foi et leur enthousiasme.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram