La foi peut-elle contribuer à la paix dans le monde ?

La foi peut-elle contribuer à la paix dans le monde ?

Comment vivre en paix et de façon réconciliée ? La religion est-elle plutôt une aide ou un obstacle pour y parvenir ?

Un contenu proposé par Quart d'heure pour l'essentiel

Publié le 20 mars 2015

Auteur : Thomas Hanimann

Lire directement l’article sur Quart d'heure pour l'essentiel

«Quart d’heure pour l’essentiel» a commandé un sondage pour en savoir plus.

A l’ère des nombreux conflits religieux au Moyen-Orient et en Afrique, parler de religion, de foi et de réconciliation peut paraître provocateur. Les avis sont très partagés sur cette question. Le sondage commandé par Quart d’heure pour l’essentiel laisse apparaître autant de personnes qui considèrent que la religion favorise la réconciliation (49%) que de gens qui le contestent (47%).

Un enjeu quotidien

La réconciliation fait partie des questions qui intéressent la population au quotidien, affirme Jörg Stolz, sociologue des religions et directeur de l’Observatoire suisse des religions à Lausanne. «Les croyants expliqueront cet intérêt pour des raisons religieuses ou spirituelles. D’autres plutôt pour des raisons psychologiques.»
Le sociologue des religions rappelle que le débat et les conflits sont indispensables dans toute société: «La question est de savoir comment les canaliser». Une démocratie fonctionnelle et saine et un Etat de droit permettent d’exploiter la dispute de façon sensée pour la société.

La religion importante pour la réconciliation

D’après le sondage, 80% des Suisses affirment appartenir ou se sentir proches d’une confession religieuse ou se définissent comme croyants. 64% de ces derniers sont de confession chrétienne. Ces personnes puisent-elles dans leur foi pour vivre en paix ou se réconcilier avec autrui? C’est le cas pour une nette majorité (58%). Elles confirment que leur souhait ou engagement pour la réconciliation est motivé totalement ou partiellement par leur foi. Et cela se vérifie bien au-delà des personnes de tradition chrétienne ou juive: les croyants d’autres traditions religieuses, moins sécularisées, sont même 70% à relever l’apport du religieux pour la réconciliation, contre 56% des catholiques ou 52% des protestants. […]

Lire la suite sur Quart d'heure pour l'essentiel

Dans la même rubrique...

À la rencontre de l’Afrique du Sud

À la rencontre de l’Afrique du Sud

Il y a quelques mois, un groupe de 30 personnes de l’inspection de Bouxwiller s’est rendu au pays de la « nation arc-en-ciel » rêvée par Nelson Mandela.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager
Discours de haine et Fake news

Discours de haine et Fake news

Une cinquantaine de communicants chrétiens se réunissent du 10 au 12 avril à Helsinki et Stockholm pour s'attaquer au phénomène mondial des discours haineux et de la désinformation.

Un contenu proposé par ArtSpi’in
Pour l’Europe des fraternités

Pour l’Europe des fraternités

Les prochaines élections européennes se déroulent dans un climat particulier : jamais une élection européenne n’a été dominée par un sentiment d’euroscepticisme aussi prononcé, au point que même les groupes parlementaires historiques en perdent leur identité.

Un contenu proposé par Évangile et liberté

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Quart d’heure pour l’essentiel

Tabloïd diffusé à grande échelle en Suisse romande et en France. Lancé en 2006 à l’occasion du Mondial de football, il propose un lieu de dialogue sur des questions existentielles autour d’événements tels un événement sportif d’envergure internationale ou une fête chrétienne.

La dernière édition date de mars 2017.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants