La foi peut-elle contribuer à la paix dans le monde ?

La foi peut-elle contribuer à la paix dans le monde ?

Comment vivre en paix et de façon réconciliée ? La religion est-elle plutôt une aide ou un obstacle pour y parvenir ?

Un contenu proposé par Quart d'heure pour l'essentiel

Publié le 20 mars 2015

Auteur : Thomas Hanimann

Lire directement l’article sur Quart d'heure pour l'essentiel

«Quart d’heure pour l’essentiel» a commandé un sondage pour en savoir plus.

A l’ère des nombreux conflits religieux au Moyen-Orient et en Afrique, parler de religion, de foi et de réconciliation peut paraître provocateur. Les avis sont très partagés sur cette question. Le sondage commandé par Quart d’heure pour l’essentiel laisse apparaître autant de personnes qui considèrent que la religion favorise la réconciliation (49%) que de gens qui le contestent (47%).

Un enjeu quotidien

La réconciliation fait partie des questions qui intéressent la population au quotidien, affirme Jörg Stolz, sociologue des religions et directeur de l’Observatoire suisse des religions à Lausanne. «Les croyants expliqueront cet intérêt pour des raisons religieuses ou spirituelles. D’autres plutôt pour des raisons psychologiques.»
Le sociologue des religions rappelle que le débat et les conflits sont indispensables dans toute société: «La question est de savoir comment les canaliser». Une démocratie fonctionnelle et saine et un Etat de droit permettent d’exploiter la dispute de façon sensée pour la société.

La religion importante pour la réconciliation

D’après le sondage, 80% des Suisses affirment appartenir ou se sentir proches d’une confession religieuse ou se définissent comme croyants. 64% de ces derniers sont de confession chrétienne. Ces personnes puisent-elles dans leur foi pour vivre en paix ou se réconcilier avec autrui? C’est le cas pour une nette majorité (58%). Elles confirment que leur souhait ou engagement pour la réconciliation est motivé totalement ou partiellement par leur foi. Et cela se vérifie bien au-delà des personnes de tradition chrétienne ou juive: les croyants d’autres traditions religieuses, moins sécularisées, sont même 70% à relever l’apport du religieux pour la réconciliation, contre 56% des catholiques ou 52% des protestants. […]

Lire la suite sur Quart d'heure pour l'essentiel

Dans la même rubrique...

Crise au Liban : le pasteur de Beyrouth témoigne

Le pasteur Gérard Riess, qui a passé huit mois à la tête de l’Eglise protestante française de Beyrouth, décrit une situation dramatique.

Un contenu proposé par

Déboires conjugaux du dirigeant évangélique Jerry Falwell

Jerry Falwell, proche de Donald Trump, a été contraint de quitter la présidence de Liberty University après des révélations sur sa vie privée jugées contraires aux valeurs chrétiennes.

Un contenu proposé par

Justin Bieber et Hailey Baldwin baptisés

Le chanteur d'origine canadienne et son épouse se sont faits baptiser ensemble, par immersion dans un lac.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Trump est un « danger spirituel »

C'est ce qu'affirment 30 personnalités évangéliques nord-américaines influentes dans un livre publié récemment. Entretien avec le théologien et activiste Ronald J. Sider à l'origine de ce projet.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Quart d’heure pour l’essentiel

Tabloïd diffusé à grande échelle en Suisse romande et en France. Lancé en 2006 à l’occasion du Mondial de football, il propose un lieu de dialogue sur des questions existentielles autour d’événements tels un événement sportif d’envergure internationale ou une fête chrétienne.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast