La France entre en guerre au Mali

La France entre en guerre au Mali

La France s’est engagée dans un conflit dans une région de l’Afrique aux connotations ethnopolitiques complexes. Au risque de l’enlisement.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 16 janvier 2013

Auteur : Pierre Desorgues

L’ennemi a été clairement désigné par l’Élysée, le Quai d’Orsay et le ministère de la Défense. La France lutte contre « le terrorisme ». La situation semble en fait bien plus complexe. Les colonnes armées du nord du Mali, bombardées par l’armée française, regroupaient des gens aux profils et aux intérêts politiques très différents.

« La France devait bien entendu protéger Bamako et les populations civiles de la capitale malienne. Aujourd’hui, l’intervention militaire dure. La France veut éradiquer les mouvements djihadistes mais également restaurer l’unité territoriale du pays. Paris s’engage dans un conflit armé sans réellement entrevoir la complexité géopolitique de la région. Où allons-nous ? », s’interroge Jean-Yves Moisseron, chercheur à l’Institut de recherche pour le développement, spécialiste de la région.

Les militaires français, lors des premiers accrochages, semblent avoir été surpris par la détermination et un certain niveau de professionnalisme de la part de leurs adversaires. La crainte d’une escalade militaire est réelle. Plus de 2 500 soldats français doivent intervenir au Mali. Loin d’abdiquer, les insurgés se sont encore emparés de plusieurs localités dans l’ouest du pays. « Le vocable “terroriste” est utile et il est souvent utilisé comme instrument de communication en temps de guerre. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

« Il faut sortir de nos temples »

Extrait de l'allocution du Dr Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018, au colloque « Les évangéliques de la FPF » le 30 novembre à Paris.

Un contenu proposé par Campus protestant
Les religieux américains divisés face à l’attaque

Les religieux américains divisés face à l’attaque

Les fervents partisans évangéliques du président Trump semblent troublés par une potentielle riposte iranienne.

Un contenu proposé par Réformés
Liban : la jeunesse est fatiguée d’attendre

Liban : la jeunesse est fatiguée d’attendre

Après une période d’accalmie, les protestations violentes d’une partie de la jeunesse libanaise ont repris ce week-end. Signe que tout reste encore à faire.

Un contenu proposé par
La convention des Droits de l’enfant, trente ans après

La convention des Droits de l’enfant, trente ans après

La Convention internationale des Droits de l’enfant a favorisé des progrès dans le monde, même si beaucoup reste à faire. Analyse.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

logo

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram Les dossiers thématiques de Regards protestants