La mémoire de l’humanité en danger

La mémoire de l’humanité en danger

En Irak, les terroristes de l’état islamique ont démoli des statues millénaires. Un patrimoine universel disparaît.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 9 avril 2015

Auteur : Louis Fraysse

En Irak, le chapelet des destructions volontaires perpétrées par les djihadistes de l’État islamique (ÉI) ne cesse de s’allonger. Samedi 4 avril, l’ÉI a publié une vidéo mettant en scène la destruction de l’antique cité parthe d’Hatra. Étape obligée sur la route de la soie, Hatra avait résisté par deux fois aux légions de l’Empire romain.Les mois précédents, l’État islamique avait ravagé le musée de Mossoul et entrepris de démolir au bulldozer les imposants vestiges de Nimrud – la Kalah biblique ­– ancienne capitale de l’Empire assyrien.

Ces destructions n’ont rien de nouveau. Lorsqu’ils étaient maîtres du nord du Mali, en 2012, les djihadistes d’Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) s’étaient « distingués », outre leurs exactions envers la population, par la destruction de plusieurs mausolées de saints musulmans, vieux de plusieurs siècles, témoignages du passé prestigieux de la ville. Et qui ne se souvient des bouddhas de Bamiyan ? En mars 2001, sous les yeux d’une communauté internationale médusée, les talibans afghans et leurs alliés d’Al-Qaida dynamitaient ces gigantesques statues de pierre, représentantes exceptionnelles de l’art gréco-bouddhique.

La « pureté » d’un dogme

Dans tous les cas, la raison évoquée par les djihadistes est la même : détruire des « idoles contraires à l’islam » et, ce faisant, prouver aux yeux du monde la « pureté » de leur dogme. Mais ces destructions ont une autre visée, d’ordre politique celle-là. En saccageant, au nom de leur religion, des sites protégés par l’Unesco, les djihadistes font œuvre de propagande. C’est une garantie pour eux d’occuper l’espace médiatique, et de se poser en adversaires résolus d’un Occident honni. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Semaine de Prière du COE

Le COE observe une semaine de prière un an après le début de la pandémie de COVID-19, du 22 au 27 mars.

Un contenu proposé par Église protestante unie de France – Infos

La crise sanitaire réveille le complotisme antisémite

La Fédération suisse des communautés israélites porte plainte contre le Parti des Suisses nationalistes, qui vient de republier dans son magazine «Les Protocoles des Sages de Sion».

Un contenu proposé par Réformés

Voyage du pape en Irak : François prend le risque de rassembler

Lors de son voyage en Irak du 5 au 8 mars, le pape veut favoriser la concorde religieuse. Il s’entretiendra notamment avec un leader chiite.

Un contenu proposé par Réforme

Le retour de l’Occident ?

Face à la Chine et à la Russie, l’Europe et les Etats-Unis renforcent leurs liens.

Un contenu proposé par L’esprit européen

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants