La question de l'IVG en Pologne

La question de l’IVG en Pologne

Le Parlement polonais étudie une proposition de loi visant à interdire totalement l’avortement en Pologne, alors que la loi actuelle est déjà l’une des plus restrictives de l’Union européenne.

Un contenu proposé par Protestants dans la Ville

Publié le 30 septembre 2016

Auteur : Claudine Castelnau

Lire directement l’article sur Protestants dans la Ville

La loi actuelle n’autorise l’avortement que s’il y a un risque pour la mère, une grave pathologie chez l’embryon ou une grossesse résultant d’un viol ou d’un inceste. Une forte majorité des députés est en phase avec un durcissement de la loi, y compris, ce n’est qu’une proposition, de punir les femmes qui avortent. La loi actuelle prévoit une peine de prison jusqu’à cinq ans pour les médecins et autres participants à une IVG et pour les patientes elles-mêmes.

Si loi passait, seul un avortement lorsque la vie de la mère est en danger serait autorisé et le président de l’agence catholique KAI pense que la proposition de loi risque de rester longtemps à l’état d’initiative et que si elle est adoptée un jour elle sera probablement allégée du paragraphe prévoyant de punir les femmes qui avortent. Les évêques polonais catholiques qui appuient le principe d’interdiction des IVG sont contre une sanction pénale contre les femmes ayant avorté. Les opposants à l’avortement ont recueilli près de 500 000 signatures. […]

Lire la suite sur Protestants dans la Ville

Dans la même rubrique...

Raphael Warnock, un pasteur baptiste au Sénat américain

En Géorgie, le candidat démocrate a remporté une élection capitale pour la présidence de Joe Biden.

Un contenu proposé par Réforme

« La Bible en un an », le podcast le plus populaire d’Apple

« The Bible in a year » est actuellement le podcast le plus populaire auprès des utilisateurs Apple aux États-Unis devant des émissions d’actualité ou grand public.

Un contenu proposé par Info Chrétienne

Conférence mondiale des religions pour la paix

Il est temps de redonner un dynamisme au dialogue inter-religieux et inter-spirituel, avec tous ceux qui le souhaitent quelques soient leurs convictions.

Un contenu proposé par Église protestante unie de France – Infos

Au Capitole, une bannière « Jésus 2020 » brandie par des manifestants

La présence de bannières religieuses au sein de la manifestation du 6 janvier au Capitole a de nouveau mis en lumière le soutien indéfectible d’une partie de la droite évangélique à Donald Trump.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestants dans la Ville

Dans l’esprit du protestantisme, des pasteurs, une journaliste, des théologiens membres de l’Église protestante unie, des théologiens américains ou anglais, intégrés dans la vie de notre société, solidaires de la construction pour demain d’un monde meilleur, partagent librement avec vous leur foi et leur enthousiasme.

Derniers contenus du partenaire