La rente pétrolière, aubaine ou malédiction ?

La rente pétrolière, aubaine ou malédiction ?

Pour un pays, disposer d’une rente pétrolière ou gazière n’est pas pour autant une garantie de développement.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 18 avril 2014

Auteur : Louis Fraysse

98 %. C’était la part occupée par les hydrocarbures dans les exportations de l’Algérie en 2012. Les revenus liés à la production de gaz et de pétrole constituent 40 % de son PIB et les deux tiers de ses recettes budgétaires. La forte hausse du prix du baril, passant de 30 dollars en 2002 à 147 en 2008, a permis au plus vaste pays d’Afrique, seizième exportateur de pétrole au monde, de se doter de réserves de change estimées à plus de 200 milliards de dollars. Et pourtant, l’Algérie reste un pays pauvre.

Si le taux de chômage officiel est de 10 %, le marché de l’emploi est sinistré. Il est caractérisé par une fonction publique saturée, et marqué par cette particularité d’un taux de chômage qui s’accroît avec le nombre de diplômes. Le PIB par habitant reste inférieur à celui de la Tunisie voisine, pays pourtant importateur d’énergie.

Sentiment d’injustice

Dans une étude intitulée « Algérie : les illusions de la richesse pétrolière », Luis Martinez, directeur de recherches à Sciences-Po et spécialiste du Maghreb, dresse un constat sévère de l’économie de rente algérienne. Pour le chercheur, l’abondance financière qui a suivi la nationalisation du secteur des hydrocarbures en 1971 a eu pour conséquence principale de « réduire à néant la réceptivité des dirigeants aux demandes de la société ». […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Kamala Harris comparée à Jézabel, symbole du mal

Certains évangéliques américains sont très critiques à l'égard de la vice-présidente Kamala Harris.

Un contenu proposé par Réformés

L’Europe et les autres

Dans le jeu à trois mené par les Etats-Unis, la Chine et la Russie, l’Europe saura-t-elle s’imposer comme le quatrième partenaire ?

Un contenu proposé par L’esprit européen

Au Capitole, une bannière « Jésus 2020 » brandie par des manifestants

La présence de bannières religieuses au sein de la manifestation du 6 janvier au Capitole a de nouveau mis en lumière le soutien indéfectible d’une partie de la droite évangélique à Donald Trump.

Un contenu proposé par Réforme

Coup d’état en Birmanie : quatre questions pour comprendre

Les manifestations s’enchaînent dans plusieurs villes pour protester contre le coup d’état qui a renversé Aung San Suu Kyi le 1er février.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire