La situation au Haut-Karabagh

La situation au Haut-Karabagh

Peuplée en majorité d'Arméniens, cette république autoproclamée voit les incidents se multiplier. Entretien avec son représentant en France.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 10 juin 2015

Auteur : Louis Fraysse

Nous avons rencontré Hovhannès Guévorkian dans son bureau du XVIe arrondissement de Paris. Le Haut-Karabagh n’étant pas reconnu par la France, il ne s’agit pas d’une ambassade, ni d’une délégation. Depuis la guerre contre l’Azerbaïdjan (1991-1994), le Haut-Karabagh, soutenu par l’État arménien et par la diaspora arménienne, vit dans la crainte d’une reprise des opérations militaires à grande échelle. Le cessez-le-feu, signé le 16 mai 1994, tient bon malgré les accrochages récurrents. Entretien.

Le Haut-Karabagh est un territoire très enclavé, soumis à un blocus de la part de l’Azerbaïdjan. Quelle est la situation économique et sociale ?

La situation économique et sociale du Haut-Karabagh n’est pas désastreuse, bien au contraire : nous vivons une croissance économique de 10% par an depuis sept ans et il n’est pas prévu que cette croissance s’essouffle dans les prochaines années. Et les salaires suivent ! Il faut dire que nous partons de loin puisque le salaire mensuel moyen au Haut-Karabagh est d’environ 250 €, c’est-à-dire en retrait de 25% par rapport au salaire mensuel moyen d’Arménie. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Conquête spatiale : la Chine s’affirme en grande puissance

Conquête spatiale : la Chine s’affirme en grande puissance

La Chine, puissance économique, se veut désormais l’égal des États-Unis dans la conquête spatiale.

Un contenu proposé par
Les 40 ans de la révolution en Iran

Les 40 ans de la révolution en Iran

L'Iran a commémoré ce 11 février le soulèvement qui a donné naissance à la République islamique. Mais quid de l'Iran aujourd'hui ? Nous vous proposons de redécouvrir une sélection d'articles du journal Réforme.

Un contenu proposé par
La première Bible traduite en anglais mise aux enchères

La première Bible traduite en anglais mise aux enchères

Le 28 novembre, une copie de la première Bible traduite en anglais a été mise aux enchères à Londres. Datant de 1536, cet exemplaire était estimé à 10 000 livres.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants