La violence qui déchire le monde

La violence qui déchire le monde

Après le choc de l’exécution d’Hervé Gourdel, la pasteure Nathalie Chaumet dénonce la violence qui pénètre le monde.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 2 octobre 2014

Auteur : Nathalie Chaumet

Effroi fut le mot employé par le Premier ministre pour décrire ce que chacun a pu ressentir après l’assassinat d’Hervé Gourdel. Et si ce meurtre fait sans doute écho en nous-mêmes à l’assassinat des moines de Tibhirine sauvagement exécutés du même procédé, l’effroi a sans doute été renforcé par le fait d’assister visuellement à cette scène barbare via Internet. Avec les moyens modernes, la violence franchit un pas supplémentaire et force les portes de nos maisons via nos écrans, dans nos lieux de refuge et d’intimité, contribuant ainsi à la déstabilisation des plus fragiles.

Malheureusement, l’assassinat de notre compatriote est le triste miroir du chaos sanguinaire dans lequel des populations entières se trouvent aujourd’hui piégées. Pour nous, ce chaos a un nom désormais. Mais à ce nom doit être associé les noms de centaines d’innocents massacrés dont la vie a malheureusement disparu, sans être inscrits dans la mémoire collective. La violence est là, présente plus que jamais, au point que le pape François a évoqué à plusieurs reprises son sentiment d’une troisième guerre mondiale morcelée. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Une cérémonie d’investiture historique

Joe Biden a été officiellement investi mercredi 20 janvier comme le 46ème président des Etats-Unis, Kamala Harris devenant la première femme vice-présidente de l’histoire de ce pays.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Au Capitole, une bannière « Jésus 2020 » brandie par des manifestants

La présence de bannières religieuses au sein de la manifestation du 6 janvier au Capitole a de nouveau mis en lumière le soutien indéfectible d’une partie de la droite évangélique à Donald Trump.

Un contenu proposé par Réforme

La logique diabolique du mensonge

La singularité du trumpisme est qu’il a érigé le mensonge en élément de communication. L'analyse du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

Raphael Warnock, un pasteur baptiste au Sénat américain

En Géorgie, le candidat démocrate a remporté une élection capitale pour la présidence de Joe Biden.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire