La visite du pape au Parlement était-elle justifiée ?

La visite du pape au Parlement était-elle justifiée ?

Le pasteur Philippe Kabongo-Mbaya s'interroge sur le bien-fondé de la visite du pape François au Parlement de Strasbourg, mardi 25 novembre.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 3 décembre 2014

Auteur : Philippe Kabongo-Mbaya

La dignité des migrants et celle conférée par le travail, notamment pour les jeunes ; l’enjeu de la paix ; le spectacle d’une « Europe fatiguée » ; le massacre des minorités chrétiennes… Ce que le pape a dit aux élus européens à Strasbourg est maintenant connu. Ce n’est nullement de la « com » médiatique ou politique. Lorsque ce pape a commencé son ministère par un geste magnifique, en se rendant à Lampedusa, pour rencontrer en chair et en os les naufragés de la « mondialisation de l’indifférence », beaucoup l’ont vu dans son vrai rôle. « Qu’ils sont beaux, sur les montagnes, les pas de celui qui porte la bonne nouvelle, qui proclame la paix, de celui qui porte l’heureuse nouvelle, qui proclame le salut, qui dit à Sion : Ton Dieu est roi ! » (Esaïe 52,7).

Belle est cette convocation de la confiance en une situation de désespoir et de désillusion ! Une réfutation résolue que les personnes et les peuples soient écroués derrière les fatalités diverses, écrasés par les déterminismes sans visages. Notre monde désorienté a besoin d’entendre cet appel de l’espérance en marche. Peu importe la diversité des traditions philosophiques et spirituelles des témoins. Dans la mesure où ce qu’ils font et ce qu’ils disent donnent espoir, ils peuvent être une bénédiction. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Les préjugés vaincus par l’intérêt

L'accord franco-allemand signé le 18 mai rebat les cartes au sein de l'Union européenne. Entretien avec Philippe Braud, professeur émérite à Sciences Po.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

Israël et le projet d’annexion en Cisjordanie

"Parce que j’aime Israël, je ne peux me taire sur le projet d’annexion d’une certaine partie du territoire palestinien. C’est à mes yeux une faute morale et politique." La réaction du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

La discrimination envers les non-croyants

L’ONG Humanists International souligne les discriminations et persécutions dont les non-croyants, athées et humanistes, demeurent victimes à travers le monde.

Un contenu proposé par

États-Unis : qui sont les WASP ?

Cette catégorie, créée par les sciences sociales, a perdu de sa pertinence avec les années.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram