L’appel à la paix de la nouvelle présidente de Centrafrique

L’appel à la paix de la nouvelle présidente de Centrafrique

Elue le 20 janvier, Catherine Samba-Panza a aussitôt lancé un appel au calme, alors que les violences continuent, et que cette élection ne lève en rien les inquiétudes. 

Un contenu proposé par Défap

Publié le 28 janvier 2015

Auteur : Franck Lefebvre-Billiez

Lire directement l’article sur Défap

Des inquiétudes dont témoignent les dernières lettres reçues de Bangui par le Défap.

« Je lance un appel vibrant à mes enfants anti-balaka qui m’écoutent. Manifestez votre adhésion à ma nomination en donnant un signal fort de dépôt des armes. A mes enfants ex-Séléka qui m’écoutent aussi, déposez vos armes. A compter de ce jour, je suis la présidente de tous les Centrafricains sans exclusive ». Tels ont été, lundi, les premiers mots de la nouvelle présidente de transition de la République centrafricaine, Catherine Samba-Panza, qui était jusqu’à ce jour la maire de Bangui. Elle venait d’être élue par le Conseil national de transition (CNT, parlement provisoire) au second tour de scrutin en remportant 75 voix, contre 53 pour Désiré Kolingba, fils de l’ancien président André Kolingba.

Le même jour, à Bruxelles, les ministres européens des Affaires étrangères ont approuvé l’envoi de renforts de l’Union européenne pour venir soutenir les soldats français de l’opération Sangaris. Pendant que les pays donateurs, prenant la mesure de la crise humanitaire en Centrafrique (crise « si longtemps oubliée », selon le mot d’une commissaire européenne, et qui a suscité des appels conjoints du Défap et de la Fédération protestante de France), ont voté le déblocage d’un demi milliard de dollars pour la République centrafricaine en 2014. […]

Lire la suite sur Défap

Dans la même rubrique...

Avoir accès à l’eau, c’est recevoir un immense trésor !

Rencontre avec Yaovi, coordinateur de l’ADSPE (Action pour le développement social et la protection de l’environnement), un des partenaires du SEL au Togo.

Un contenu proposé par Blog du Sel

Quelles priorités pour l’Église aujourd’hui ?

Le célèbre théologien américain Stanley Hauerwa revient sur une année 2020 mouvementée aux États-Unis et esquisse quelques pistes pour l’avenir.

Un contenu proposé par Réforme

Prêter serment sur la Bible, une obligation ?

Les présidents élus américains ont pour coutume de prêter serment une main posée sur une bible. Mais qu’en dit la Constitution ?

Un contenu proposé par Réforme

2020, une année hors-normes pour les Ticket-Repas !

Mois par mois, découvrez les moments forts vécus par nos partenaires tout au long de cette année 2020, vraiment particulière.

Un contenu proposé par Blog du Sel

UN CONTENU PROPOSÉ PAR