L’appel à la paix de la nouvelle présidente de Centrafrique

L’appel à la paix de la nouvelle présidente de Centrafrique

Elue le 20 janvier, Catherine Samba-Panza a aussitôt lancé un appel au calme, alors que les violences continuent, et que cette élection ne lève en rien les inquiétudes. 

Un contenu proposé par Défap

Publié le 28 janvier 2015

Auteur : Franck Lefebvre-Billiez

Lire directement l’article sur Défap

Des inquiétudes dont témoignent les dernières lettres reçues de Bangui par le Défap.

« Je lance un appel vibrant à mes enfants anti-balaka qui m’écoutent. Manifestez votre adhésion à ma nomination en donnant un signal fort de dépôt des armes. A mes enfants ex-Séléka qui m’écoutent aussi, déposez vos armes. A compter de ce jour, je suis la présidente de tous les Centrafricains sans exclusive ». Tels ont été, lundi, les premiers mots de la nouvelle présidente de transition de la République centrafricaine, Catherine Samba-Panza, qui était jusqu’à ce jour la maire de Bangui. Elle venait d’être élue par le Conseil national de transition (CNT, parlement provisoire) au second tour de scrutin en remportant 75 voix, contre 53 pour Désiré Kolingba, fils de l’ancien président André Kolingba.

Le même jour, à Bruxelles, les ministres européens des Affaires étrangères ont approuvé l’envoi de renforts de l’Union européenne pour venir soutenir les soldats français de l’opération Sangaris. Pendant que les pays donateurs, prenant la mesure de la crise humanitaire en Centrafrique (crise « si longtemps oubliée », selon le mot d’une commissaire européenne, et qui a suscité des appels conjoints du Défap et de la Fédération protestante de France), ont voté le déblocage d’un demi milliard de dollars pour la République centrafricaine en 2014. […]

Lire la suite sur Défap

Dans la même rubrique...

L’Europe préfère Biden

Les Européens espèrent une revitalisation du lien transatlantique.

Un contenu proposé par L’esprit européen

Kamala Harris : « La foi doit s’incarner en actes »

A la veille de la présidentielle américaine, la candidate démocrate Kamala Harris s'était confiée sur sa foi personnelle.

Un contenu proposé par Réformés

Donald Trump confronté à des questions spirituelles

Interrogé sur son parcours de foi personnel, Donald Trump déclare qu'il ne s'identifie plus comme un presbytérien, mais comme un chrétien non confessionnel.

Un contenu proposé par Réformés

« Notre tâche est de donner de l’espoir quand il n’y en a plus »

Les Églises inventent de nouvelles solidarités à Beyrouth où la double explosion qui a ravagé une partie de la ville début août a fait plus de 300 000 sans-abri.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Défap

Le Défap est le service missionnaire de trois Églises protestantes de France : l’EPUdF, l’Unepref, l’UEPAL. Il accompagne, soutient, facilite et encourage l’activité missionnaire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast