Le pape François et les migrants

Le pape François et les migrants : oser l’accueil

Analysant deux gestes du souverain pontife, le pasteur Antoine Nouis en montre la cohérence évangélique et les implications pour notre société.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes - Paris

Publié le 24 janvier 2017

Auteur : Antoine Nouis

Les étrangers font peur, car on a souvent peur de ce qu’on ne connaît pas. À partir de ses travaux d’ethnologie, Claude Lévi-Strauss rappelle que « pour de vastes fractions de l’espèce humaine et pendant des dizaines de millénaires… l’humanité cesse aux frontières de la tribu, du groupe linguistique, parfois même du village. » Ce qui est naturel, c’est de privilégier les proches par rapport aux lointains. Le rôle des autorités, morales et politiques, est de nous élever par rapport à nos sentiments premiers ; de nous rappeler que ce que nous possédons ne relève pas du dû, mais du don ; de nous exhorter à la générosité ; de nous appeler à l’hospitalité.

Dans ce registre, le pape est dans son rôle lorsque son premier déplacement hors de Rome a été à Lampedusa. Lampedusa, ses plages de sable fin et son centre de rétention, ses touristes repus et ses réfugiés affamés, ses estivants avides de soleil et ses migrants en quête d’une vie tout simplement possible. Le pape est encore dans son rôle lorsqu’il fait un voyage dans l’île de Lesbos et qu’il ramène dans son avion une famille de réfugiés. Des réfugiés musulmans pour montrer qu’il n’agit pas comme le défenseur d’une religion, mais au nom d’un principe universel qui est celui de l’accueil de tout homme, quel qu’il soit.

Le pape enfin n’a cessé de rappeler que l’accueil n’est pas qu’un devoir, qu’il peut aussi être une chance : « Combien d’invasions l’Europe a connues ! Et elle a toujours su se dépasser elle-même, aller de l’avant pour se trouver ensuite comme agrandie par l’échange entre les cultures. » Une façon de nous dire de ne pas craindre l’étranger.

Rappel évangélique

Devant la question des réfugiés, le pape n’a pas fui, il n’a pas détourné les yeux. Dans l’évangile de Jean, la première fois que Jésus s’est rendu à Jérusalem, il a expulsé les marchands du temple. La deuxième fois, il est allé au bassin de Bethesda qui était le lieu où étaient entreposés tous les infirmes, les aveugles, les boiteux et les impotents de la ville sainte (Jean 5, 1-5). C’est là, dans cette cour des miracles, que se situe le vrai temple, le lieu où Dieu se trouve.

Il nous rappelle qu’une société peut se juger par ses succès, ses constructions et ses réussites, mais aussi… par ses poubelles, par ce qu’elle rejette. Le verset du Premier Testament le plus souvent cité dans le Nouveau est celui qui dit : « La pierre que les maçons ont rejetée, est devenue la pierre angulaire. » (Ps 118,22). Devant Jésus-Christ, la vérité de notre société se joue plus à Lampedusa que dans les usines d’Airbus et les bureaux climatisés des établissements financiers !

Prophète le pape ? Par ses paroles et ses gestes, il nous rappelle quelques vérités essentielles et roboratives.

Dans la même rubrique...

Afrique : comment sortir de la pauvreté ?

Pour le pasteur burkinabé Samuel Korgo, invité du Service d'Entraide et de Liaison (SEL), la lutte contre la pauvreté doit nécessairement passer par un changement de mentalité et une réforme des autorités.

Un contenu proposé par Campus protestant

L’Alliance évangélique mondiale exprime son inquiétude

Lors du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à Genève le 24 août, l’Alliance évangélique mondiale a fait part de «sérieuses inquiétudes» concernant les droits des chrétiens, des autres minorités religieuses et des femmes en Afghanistan.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

« Entre les talibans et l’État islamique, la rupture est consommée »

S’ils défendent tous deux une visions intégriste de l’islam, talibans et Daech ne partagent pas grand-chose et se livrent une concurrence acharnée.

Un contenu proposé par Réformés

En Guinée, coup d’État et incertitudes

Ce dimanche 5 septembre, des officiers des forces spéciales guinéennes ont affirmé avoir capturé le président, Alpha Condé, élu depuis 2010 à la tête du pays.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Paroles Protestantes – Paris

Paroles protestantes – Paris est le journal des réformés et luthériens en Région parisienne. Il apporte tous les mois à ses lecteurs informations et réflexions. Un dossier, préparé avec la presse régionale protestante, aborde chaque mois un thème de société.

logo

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants