Le Rana Plaza, un an après

Le Rana Plaza, un an après

Le 24 mars 2013, le Rana Plaza s’effondrait au Bangladesh, faisant 1 138 morts et 2 000 blessés parmi les ouvriers du textile. Depuis des avancées significatives ont eu lieu. Mais le combat continue.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 23 avril 2014

Auteur : Louis Fraysse

Le 24 mars 2013, Shila Begum s’en souvient comme si c’était hier. « À 8 h 30, j’étais à mon poste de travail, comme tous les jours. Il y a eu une coupure d’électricité, mais les générateurs ont pris le relais immédiatement. Puis, il y a eu un énorme tremblement, tout s’est arrêté d’un coup et le bâtiment s’est effondré sur nous. Les deux hommes qui travaillaient avec moi sont morts sur le coup. Moi, je suis restée prisonnière sous les décombres pendant 24 heures. Une veine de mon bras droit a été sectionnée, et mon utérus a été expulsé de mon bas-ventre par un poids immense. Pendant ces 24 heures, j’aurais voulu couper mon bras pour me dégager… J’ai pu être opérée quelques jours après mon sauvetage, mais je garde d’importantes séquelles. »

Indemnisations

À vingt-cinq ans, Shila ne peut plus avoir d’enfant. Elle a perdu l’usage de son bras droit et ne peut plus travailler. Faute de revenus, et comme elle est veuve, sa fille de dix ans ne peut plus être scolarisée. Quand elle y pense, de chaudes larmes coulent sur son visage épuisé : « Quel intérêt ai-je à vivre si je ne peux plus subvenir aux besoins de la chair de ma chair ? » Sa fille, Nipa Moni, rêve de devenir médecin ou journaliste…

Pour le triste anniversaire de l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh, lors duquel 1 138 ouvriers du textile ont perdu la vie, et 2 000 autres ont été blessés (en très grande majorité des femmes), Shila Begum est venue témoigner de sa situation en Europe (Italie, France, Pays-Bas et Allemagne), à l’invitation d’associations comme Peuples solidaires ou Éthique dans l’étiquette. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Un Noël d’espérance

L'édito vidéo du 19 décembre de Nathalie Leenhardt, directrice de la rédaction du journal Réforme.

Un contenu proposé par
Jérusalem : un nouveau maire à la tête d'une ville sainte divisée

Jérusalem : un nouveau maire à la tête d’une ville sainte très divisée

Moshe Leon a été désigné maire lors d’élections qui ont montré l’existence de dissensions jusque dans la communauté juive ultra-orthodoxe à qui il doit son succès.

Un contenu proposé par Réformés
La première Bible traduite en anglais mise aux enchères

La première Bible traduite en anglais mise aux enchères

Le 28 novembre, une copie de la première Bible traduite en anglais a été mise aux enchères à Londres. Datant de 1536, cet exemplaire était estimé à 10 000 livres.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants