Le rôle des protestants au Moyen-Orient aujourd’hui

Le rôle des protestants au Moyen-Orient aujourd’hui

Minorité numérique, les protestants du Moyen-Orient ont un quintuple impact sur la culture et la société qui dépasse largement leur importance statistique.

Un contenu proposé par Le Levant

Publié le 5 janvier 2018

Par Munib Younan, évêque de l’Église Luthérienne Evangélique de Jordanie et de Terre Sainte, président émérite de la Fédération Luthérienne Mondiale

La traduction de la Bible

L’une des contributions durables pour laquelle Luther a été honoré est la traduction de la Bible en langue populaire. Au Moyen-Orient, la traduction de la Bible en arabe a été initiée par la Mission Syrienne et la Société Biblique Américaine et complétée en 1864. Le texte original est conservé à la bibliothèque de la NEST (Near East School of Theology, Faculté de Théologie protestante) à Beyrouth. Cette traduction de référence a été acceptée par les Orthodoxes et les Églises protestantes et reste largement utilisée.

L’engagement dans l’éducation

Au Moyen-Orient, les chrétiens évangéliques sont bien connus pour leur engagement dans l’éducation. Les universités américaines du Caire et de Beyrouth ont, toutes deux, été fondées par la volonté de la Mission Évangélique fin XIXe, début XXe siècle. Ces écoles ont eu un impact bien au-delà de l’université, elles ont amené un grand nombre d’intellectuels à entrer dans l’esprit du mouvement évangélique. A un moment d’ouverture du monde arabe, ces communautés devinrent partie prenante du développement du nationalisme arabe, qui proclamait que la religion appartenait à Dieu mais que la terre appartenait aux citoyens sans distinction de religion. De nombreux dirigeants arabes furent formés dans de telles écoles, et ils connaissaient les valeurs de la Réforme. Bon nombre de nos prédécesseurs sont venus dans cette région à des fins de conversion et les écoles visaient initialement ces objectifs. Si ces objectifs ont changé, l’ambition de fournir une éducation de qualité, elle, n’a pas changé.
Dans l’église Luthérienne en Jordanie et en Terre Sainte, nous avons quatre écoles d’excellence. Nous préparons les étudiants du jardin d’enfants jusqu’au niveau supérieur. Dans notre centre de formation professionnelle nous aidons les étudiants à acquérir des compétences techniques pour avoir un emploi rémunéré. Chrétiens et musulmans étudient côte à côte. L’éducation prodiguée est toujours animée d’une forte morale évangélique. Nous pensons que la meilleure opportunité pour un avenir de paix dans le monde arabe est que tous les étudiants soient convertis, non pas d’une religion à une autre, mais d’un extrémisme à la modération et de la division au vivre ensemble.

L’égalité des sexes

Notre Église, ELCJHL, a adopté une nouvelle constitution concernant les questions familiales. Celle-ci garantit les droits des femmes en matière de mariage, divorce, héritage et adoption. C’est la première constitution ecclésiale dans tout le Moyen-Orient à faire de tels changements dans un but d’égalité entre les sexes. Les évangéliques ont toujours été à l’avant-garde dans le monde arabe, témoignant de l’amour de Dieu dans de manière innovante et audacieuse. Grâce à Dieu, les deux premières femmes arabes chrétiennes servant au Moyen-Orient ont été ordonnées en 2017 et mon Église, ELCJHL, ordonnera notre première  femme pasteure dans les 4 prochaines années.

L’œcuménisme

Les Églises du mouvement évangélique, Réformé, Luthérien et Anglican sont aujourd’hui partie prenante de la communauté chrétienne du Moyen-Orient. Notre rôle est d’abord de faire avancer le message de l’évangile dans nos sociétés, pas très différent de celui de nos pères fondateurs.
Le contexte étant différent, l’objectif est différent. Notre témoignage ne doit pas être affaibli par la crise politique, ni par les guerres, ni par la persécution ; les écritures nous rappellent: « À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés ; nous sommes désorientés, mais non pas désemparés ; nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés » (2 Corinthiens 4: 8-9). A nous de supporter ces défis. Les chrétiens évangéliques doivent continuer leur engagement pour raffermir l’œcuménisme au Moyen-Orient. Ils ont montré la voie avec la création de la FMEEC et la Déclaration d’Amman.
C’est le mouvement protestant qui a amené l’œcuménisme au Moyen-Orient, le Conseil des églises du Moyen-Orient (MECC6) est né du mouvement évangélique. Les Églises Orthodoxes orientales nous ont rejoints suivies par les Catholiques dans les années 1990.
Nous ne devons pas juste chercher à survivre au Moyen-Orient, nous cherchons à être des témoins audacieux de l’Évangile. Notre but est de promouvoir sa cause, qui se décline dans la recherche de la paix, de la justice, de l’égalité, de la réconciliation et de la compréhension. Car la diversité humaine est un don de Dieu.

Le dialogue interreligieux

J’ai assisté à une réunion de responsables musulmans à Marrakech et à l’université Al Azzhar au Caire, sur le thème de la citoyenneté. Mon message était que nous ne sommes pas une minorité, une dhimma [terme musulman: «peuple protégé »].Ce qui arrive à nos voisins musulmans nous arrive aussi.
Nous appelons à une citoyenneté universelle, nous sommes pour une égalité qui inclut la diversité. Notre présence dans la région est une plus-value constructive. Les chrétiens évangéliques doivent pouvoir influencer le futur du Moyen-Orient. Les chrétiens arabes du Moyen-Orient ont accueilli chaleureusement le document de la conférence de février 2017 à Al Azzhar affirmant qu’au Moyen-Orient il n’y pas de «minorités ».
Nous remercions la voix forte de nos voisins musulmans qui ont approuvé l’égalité de principe de tous les citoyens et reconnu le rôle important que nous pouvons jouer dans nos sociétés.

Sur le même thème

La Réforme protestante au Moyen-Orient

La Réforme protestante au Moyen-Orient

2017 marque le 500e anniversaire de la Réforme protestante. Au Proche-Orient, elle est présente depuis à peu près 200 ans. Quelle était cette « Réforme » qui atteignit le Moyen-Orient 300 ans après la Réforme européenne ?

Un contenu proposé par Le Levant
Munib Younan : la paix avant toute chose

Munib Younan : la paix avant toute chose

Président émérite de la Fédération luthérienne mondiale, l’homme de Jérusalem s’investit sans détours dans la quête de la paix au Proche-Orient.

Un contenu proposé par Le Levant

Six questions à Munib Younan

Entretien avec Munib Younan, évêque luthérien de Jordanie et de Terre Sainte.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le Levant

Le Levant est le périodique de l’Action Chrétienne en Orient (ACO), organisme missionnaire fondé dans les Églises protestantes historiques d’Alsace Moselle. Il paraît une fois par an sous forme d’un dossier sur un pays du Moyen-Orient.

Derniers contenus du partenaire