Les États-Unis changent : décryptage à l’aune des présidentielles

Les États-Unis changent : décryptage à l’aune des présidentielles

Les États-Unis offrent-ils toujours au monde un modèle de nation chrétienne ? Le résultat des élections présidentielles du 6 novembre va-t-il contribuer à renforcer l’apparente sécularisation du pays ? L’analyse du sociologue français Sébastien Fath.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd'hui

Publié le 20 janvier 2013

Auteur : Christian Willi

Lire directement l’article sur Christianisme Aujourd'hui

Le président Barack Obama et les États américains ont réussi à faire passer de nombreuses lois progressistes lors de son premier mandat. Dans quelle mesure assiste-t-on à une émancipation significative en matière de rapport au religieux au sein de la société américaine ?

Aux États-Unis, Sex and the City a remplacé la Petite Maison dans la Prairie, et Pamela Anderson est plus populaire que Pat Robertson. La société américaine connaît depuis quarante ans un mouvement de sécularisation qui s’accélère depuis quelques années.

Le Pew Forum a publié le 9 octobre une étude éclairante, qui révèle le déclin du protestantisme, qui passe de 53% de la population en 2007 à 48% en 2012. Même les évangéliques ne sont pas indemnes, puisqu’ils passent de 21% à 19% de la population au cours des cinq dernières années. Parallèlement, la proportion des «non-affiliés» a augmenté, de 15% à plus de 19%.

Est-ce à dire que les États-Unis, pays souvent dépeint comme un pays plus chrétien que la moyenne occidentale, emprunterait la même voix de la sécularisation que le reste de l’Occident ?

La population américaine reste comparativement bien plus chrétienne, dans ses croyances et pratiques, que la population européenne. Mais l’écart entre l’Europe et l’Amérique, en matière de pratique religieuse, se réduit un peu. L’administration Obama ne l’ignore pas. Elle parie sur une société américaine pluraliste et moins marquée par le conservatisme chrétien.

Comment expliquez-vous cette évolution vers la sécularisation ?

Les causes de cette évolution tiennent avant tout, à mon sens, à la formidable puissance, toujours sous-estimée, de la société de consommation et des modèles matérialistes défendus outre-Atlantique.

Le capitalisme n’est pas un mal en soi. Mais aujourd’hui, le consommateur américain est immergé du matin au soir dans la publicité, l’incitation à l’achat, des modèles de réussite basés sur l’apparence et l’accumulation. Selon les chiffres de la Croix-Rouge internationale, on meurt davantage dans le monde, aujourd’hui, à cause de l’obésité que de la faim. Les excès de nourriture tuent 2,4 millions de personnes par an, soit plus que la famine. 15% de l’humanité souffre de la famine ou de malnutrition; 20% de l’humanité souffre de surpoids. Et ce sont les États-Unis qui affichent, de très loin, les records mondiaux dans ce domaine.

Cette culture du «toujours plus», du ventre-roi, a également conduit la société américaine à vivre largement au-dessus de ses moyens pour consommer toujours davantage. Tout ceci a un impact énorme sur le terrain religieux. La foi chrétienne n’est pas fondée sur le ventre-roi, mais sur la foi. Elle n’est pas basée sur le matériel, mais sur le spirituel. Elle ne repose pas sur l’achat, mais sur la grâce. Elle se trouve mise au défi de manière brutale et répétée par les dérives d’une société de consommation qui voudrait, comme «nom nouveau», nous donner à tous un code-barres.

Pensez-vous qu’une nouvelle défaite des Républicains aux élections sonnerait le glas de cette alliance entre la droite bourgeoise et le conservatisme moral évangélique ?

Le conservatisme moral évangélique est aujourd’hui bien ancré dans le paysage politique américain, particulièrement au sein du parti républicain où il constitue une minorité de blocage, capable parfois de «faire» ou «défaire» un candidat. […]

Lire la suite sur Christianisme Aujourd'hui

Dans la même rubrique...

Mercy Ship Africa : un navire pas comme les autres

Mercy Ship Africa : un navire pas comme les autres

Aider les gens grâce à son métier est un privilège. Encore plus gratifiant quand on peut le faire bénévolement pour les exclus.

Un contenu proposé par Croire et Vivre

Chrétiens mennonites du Mexique : le choix de l’exil

Frédéric de Coninck, sociologue mennonite, revient sur le sort des mennonites du Mexique. Pourquoi choisissent-ils l'exil ?

Un contenu proposé par
Campagnes politiques : cibler les électeurs croyants

Campagnes politiques : cibler les électeurs croyants

Les données sur l’appartenance religieuse des citoyens constituent une mine d’or. De plus en plus de moyens sont développés pour les obtenir.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Christianisme Aujourd’hui

Christianisme Aujourd’hui est un magazine chrétien évangélique suisse. Il propose une réflexion protestante évangélique sur l’actualité internationale.

Derniers contenus du partenaire