Les hoquets de la justice internationale

Les hoquets de la justice internationale

Créée en juillet 2002, la Cour pénale internationale (CPI) est une instance qui juge les auteurs présumés de génocide, de crime contre l’humanité, de crime de guerre.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 24 septembre 2013

Auteur : Philippe Kabongo-Mbaya

Cette cour relève du Statut de Rome auquel ont adhéré 121 États sur 193. La compétence de la CPI peut s’exercer sur la personne mise en accusation relevant d’un État membre, ou sur un crime commis sur le territoire d’un État membre, ou encore sur la demande du Conseil de sécurité des Nations unies.
En principe, la CPI n’exerce sa compétence que lorsque les juridictions nationales n’ont pas la volonté ou les moyens de juger de tels crimes. À l’exception de quelques personnalités serbes impliquées dans les atrocités massives de l’ex-Yougoslavie, c’est l’Afrique subsaharienne qui a fourni le plus gros lot d’accusés et de coupables, des ex-présidents ou vice-présidents des États, mais aussi des seigneurs de guerre.

Le président kényan, Uhuru Kenyatta, et son vice-président, William Ruto, sont actuellement cités à la CPI. Ils sont accusés d’avoir planifié les violences de 2007 à la suite d’une crise postélectorale et qui a coûté la vie d’un millier de personnes et provoqué plus de 600 000 déplacés. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Le Cachemire, une bombe à retardement

Le Cachemire, une bombe à retardement

La province du Cachemire, aux confins de l’Inde et du Pakistan, est une poudrière. Analyse.

Un contenu proposé par

Israéliens et Palestiniens : vers deux Etats ou un Etat commun ?

Pour le journaliste Stéphane Amar, Israël vise à rendre impossible la création d'un État palestinien, mais rien n'empêche une cohabitation heureuse dans le futur.

Un contenu proposé par Campus protestant
Religions, la part du diable ?

Religions, la part du diable ?

La méfiance et la honte se rattachent aujourd’hui au mot « évangélique » depuis que les églises évangéliques du Brésil ont soutenu l'arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro, président de la droite ultra conservatrice, raciste et homophobe.

Un contenu proposé par Présence

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants