Les Méthodistes britanniques suivent de près le vote pour l’indépendance écossaise

Les Méthodistes britanniques suivent de près le vote pour l’indépendance écossaise

« Le niveau d'activité et de débat est devenu frénétique », selon le révérend David Easton, président du district de l'Ecosse pour l'Église méthodiste en Grande-Bretagne.

Un contenu proposé par En route

Publié le 18 septembre 2014

Auteur : Linda Bloom

Lire directement l’article sur En route

Les plus récents sondages montrent que le vote sur ce projet de rupture du Royaume-Uni s’annonce très serré, selon Reuters et d’autres médias. Des politiciens britanniques font des efforts de dernière minute pour tâcher de convaincre l’Écosse de rester dans le giron de l’Empire britannique.

Les partisans de l’indépendance écossaise, dirigés par le Parti national écossais, soulignent la nécessité de l’identité et de l’autonomie nationales. Ceux qui s’opposent à la décision, y compris le Premier ministre britannique David Cameron, s’inquiètent de l’avenir du Royaume-Uni et des conséquences économiques désastreuses pour l’Écosse.

La présence méthodiste en Écosse comprend un peu plus de 2000 membres dans 41 églises et sept circuits dispersés sur une vaste zone. Cependant, aucune des églises n’est près de la frontière avec l’Angleterre, déclare Easton à l’Agence de presse méthodiste unie (UMNS) dans une interview par email.

« Aucune de nos dénominations n’a pris position pour ou contre l’indépendance, mais à notre Synode du printemps nous avons débattu de la question et de ses implications pour la société et l’Église », a-t-il dit. « Les églises locales ont également été impliquées dans le processus ».

À travers l’Action des Chrétiens Ensemble en Écosse, un organisme œcuménique de neuf membres, dont l’Église méthodiste, les chrétiens ont participé à des discussions sur la signification et les implications de ce référendum, a déclaré le Rév Lily Twist, une pasteure retraitée qui vivait en Écosse pendant six ans tout en exerçant la fonction de présidente de district. […]

Lire la suite sur En route

Dans la même rubrique...

Assyriens, chaldéens, syriaques… Qui sont les chrétiens d’Irak ?

Retour avec l’historien Bernard Heyberger sur la très longue histoire du christianisme en Irak.

Un contenu proposé par Réforme

10 ans de guerre et deux tiers des chrétiens en moins

Ce 15 mars 2021 marque les dix ans de la guerre en Syrie, rappelle l’ONG Portes Ouvertes. Le nombre de chrétien estimé à 2 millions en 2011, serait passé à 600 000 aujourd'hui.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Catastrophe de Fukushima : les témoignages, 10 ans après

Dix ans après la catastrophe de Fukushima, Réforme a retrouvé les chrétiens qui avaient témoigné à l’époque. Que sont-ils devenus ? Comment envisagent-ils l’avenir ?

Un contenu proposé par Réforme

Un des plus vieux monastères chrétiens identifié dans le désert égyptien

Le monastère de Ganoub Qasr al-Agouz dans le désert occidental égyptien pourrait être « le plus ancien site monastique chrétien préservé ». Son origine remonterait à la première moitié du IVe siècle.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

En route

En route est le journal francophone de l’Église Évangélique Méthodiste de France (UEEEMF).

Suite à l’interruption de la mise à jour du site en décembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants