Les Méthodistes britanniques suivent de près le vote pour l’indépendance écossaise

Les Méthodistes britanniques suivent de près le vote pour l’indépendance écossaise

« Le niveau d'activité et de débat est devenu frénétique », selon le révérend David Easton, président du district de l'Ecosse pour l'Église méthodiste en Grande-Bretagne.

Un contenu proposé par En route

Publié le 18 septembre 2014

Auteur : Linda Bloom

Lire directement l’article sur En route

Les plus récents sondages montrent que le vote sur ce projet de rupture du Royaume-Uni s’annonce très serré, selon Reuters et d’autres médias. Des politiciens britanniques font des efforts de dernière minute pour tâcher de convaincre l’Écosse de rester dans le giron de l’Empire britannique.

Les partisans de l’indépendance écossaise, dirigés par le Parti national écossais, soulignent la nécessité de l’identité et de l’autonomie nationales. Ceux qui s’opposent à la décision, y compris le Premier ministre britannique David Cameron, s’inquiètent de l’avenir du Royaume-Uni et des conséquences économiques désastreuses pour l’Écosse.

La présence méthodiste en Écosse comprend un peu plus de 2000 membres dans 41 églises et sept circuits dispersés sur une vaste zone. Cependant, aucune des églises n’est près de la frontière avec l’Angleterre, déclare Easton à l’Agence de presse méthodiste unie (UMNS) dans une interview par email.

« Aucune de nos dénominations n’a pris position pour ou contre l’indépendance, mais à notre Synode du printemps nous avons débattu de la question et de ses implications pour la société et l’Église », a-t-il dit. « Les églises locales ont également été impliquées dans le processus ».

À travers l’Action des Chrétiens Ensemble en Écosse, un organisme œcuménique de neuf membres, dont l’Église méthodiste, les chrétiens ont participé à des discussions sur la signification et les implications de ce référendum, a déclaré le Rév Lily Twist, une pasteure retraitée qui vivait en Écosse pendant six ans tout en exerçant la fonction de présidente de district. […]

Lire la suite sur En route

Dans la même rubrique...

Suisse : une première étape vers le « mariage pour tous »

Le 11 juin, le Conseil national a accepté le projet du mariage pour tous par 132 voix contre 52. ll faudra également la validation du Conseil des États, probablement à l'automne.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Donald Trump et sa Bible : les raisons d’un coup médiatique

Alors que les manifestations continuent d’embraser les États-Unis, le président américain a posé, une bible à la main, devant une église proche de la Maison Blanche.

Un contenu proposé par

Existe-t-il des dérives dans la lutte contre le racisme ?

Considérer l’Occident blanc coupable de tous les malheurs du monde, interdire la diffusion d’« Autant en emporte le vent », est-ce bien raisonnable ? Débat.

Un contenu proposé par Campus protestant

Les Églises protestantes face au racisme

Les Eglises américaines, entre autres, s’interrogent sur la ségrégation de leurs communautés, blanches, noires ou latinos. Les Eglises ne doivent-elles pas être forcément multiculturelles ?

Un contenu proposé par Campus protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

En route

En route est le journal francophone de l’Église Évangélique Méthodiste de France (UEEEMF).

Suite à l’interruption de la mise à jour du site en décembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram