Les pays du «printemps arabe» grimpent dans l’index de persécution 2013 de Portes Ouvertes

Les pays du «printemps arabe» grimpent dans l’index de persécution 2013 de Portes Ouvertes

La Syrie est passé de la 36e à la 11e place de l'index de persécution 2013, rendu public le 8 janvier.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd'hui

Publié le 8 janvier 2013

Auteur : Christian Willi

Lire directement l’article sur Christianisme Aujourd'hui

«Le printemps arabe s’est transformé en hiver pour les chrétiens. Beaucoup de chrétiens ont été pris pour cible et ont dû fuir le pays. Depuis octobre 2012, des églises et des quartiers chrétiens ont été la cible d’attentats», commentent les responsables de l’ONG. La Libye est aussi grimpée dans ce classement, passant de la 26e à la 17e place: «D’un Etat laïque, la Libye est devenue un pays aux influences salafistes radicales», regrette Portes Ouvertes. La Tunisie est passée de la 35e à la 30e position.

L’intégrisme islamique explique que des pays situés au sud du Sahara figurent pour la première fois dans cet index: ainsi le Mali (7e place), l’Ethiopie, la Tanzanie, le Kenya, l’Ouganda et le Niger. Au Nigeria, les frasques de la secte Boko Haram continuent de donner à ce pays une position peu glorieuse. […]

Lire la suite sur Christianisme Aujourd'hui

Dans la même rubrique...

Le protestantisme en nette progression au Mexique

Le recensement national au Mexique indique un net recul du catholicisme au profit du protestantisme, mais aussi des ”sans religion”.

Un contenu proposé par Réforme

En Suisse, une pasteure invite des inconnus à un enterrement

La ministre zurichoise Priscilla Schwendimann a lancé un appel via les réseaux sociaux. Entretien.

Un contenu proposé par Réformés

Au Capitole, une bannière « Jésus 2020 » brandie par des manifestants

La présence de bannières religieuses au sein de la manifestation du 6 janvier au Capitole a de nouveau mis en lumière le soutien indéfectible d’une partie de la droite évangélique à Donald Trump.

Un contenu proposé par Réforme

Erdoğan et Atatürk : même combat

Pour l’écrivain Jean-François Colosimo, Erdogan veut accomplir, par d’autres chemins, la politique voulue par le fondateur de la République turque.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

UN CONTENU PROPOSÉ PAR