Mali : un an déjà…

Mali : un an déjà…

Le président de la République a annoncé le 14 janvier la réduction de l’effectif des forces françaises au Mali, qui, de 4 000 à son maximum, passera à 1 500 en février et 1 000 à la fin du printemps.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 28 janvier 2015

Auteur : Jean-Noël de Bouillane de Lacoste

Cette évolution de notre présence militaire tient à la mise en place des « casques bleus » de l’ONU, mais traduit également le fait que le problème de la sécurité du pays face aux djihadistes retranchés en Algérie, en Tunisie ou en Libye restera longtemps entier, requérant le maintien de nos spécialistes du contre-terrorisme. Dans cette région d’Afrique dépourvue de frontières clairement identifiables sur le terrain et contrôlables, la lutte risque d’être longue.

On sait que le Conseil de sécurité a institué en avril 2013 la MINUSMA, « Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali », en lui assignant des effectifs maximaux de 11 200 soldats et 1 440 policiers. Dotée d’un chef civil néerlandais flanqué de deux adjoints américain et sénégalais et d’un commandant militaire rwandais, la Mission a en principe jusqu’au 30 juin prochain pour accomplir ses diverses tâches : rétablissement de l’autorité de l’État, promotion des droits de l’homme, soutien des actions humanitaires, etc. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Israël reconfine à la veille du nouvel an juif et de Yom Kippour

Craignant une nouvelle flambée de contaminations au Covid-19 à l’occasion des principales fêtes du calendrier juif, le gouvernement israélien a choisi d’imposer un nouveau confinement.

Un contenu proposé par Réformés

Pomme de discorde entre nationalisme chrétien et port du masque

Des études américaines révèlent le lien entre nationalisme chrétien et refus des mesures sanitaires. Des questions de racisme sont également soulevées.

Un contenu proposé par Réformés

Gérard Depardieu s’est converti au christianisme orthodoxe

L’acteur s’est fait baptiser le 4 septembre dans la cathédrale russe Saint-Alexandre-Nevsky. Une décision démontrant à la fois sa proximité avec Moscou et son intérêt pour les religions.

Un contenu proposé par

Un fond de solidarité Covid-19

Si les milieux des Églises ont su trouver des moyens de s’adapter au contexte de la crise sanitaire, les partenaires du Défap hors de France ont aujourd'hui besoin d’aide.

Un contenu proposé par Défap

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast