Népal : des chrétiens se sentent oubliés

Népal : des chrétiens se sentent oubliés

Alors que l’aide d’urgence s’organise après le tremblement de terre, des chrétiens se sentent discriminés et mis de côté lors de la distribution des vivres et secours.

Un contenu proposé par Portes Ouvertes

Publié le 6 mai 2015

Auteur : Clémence Martin

Lire directement l’article sur Portes Ouvertes

Les chrétiens Népalais nous demandent de les soutenir dans la prière. Lors du séisme du 25 avril dernier, beaucoup parmi eux ont perdu leur maison et tous leurs biens. Ils sont autant touchés que les autres Népalais, pourtant les secours n’arrivent pas jusqu’à eux.

« Nous n’avons encore rien reçu »

Le pasteur Ramesh Bisht a remarqué que les chrétiens étaient négligés lors des distributions de vivres : « Je suis indigné de voir qu’au bout de plusieurs jours, aucun de nous n’ait reçu ne serait-ce qu’un kilo de riz de la part du gouvernement ou des ONG. Les membres de notre église partagent le peu qu’il leur reste, mais les boutiques sont fermées et la pénurie est sévère. »

Enterrements interdits

De nombreux chrétiens népalais ont perdu des proches lors du tremblement de terre, mais comme l’Église n’est pas officiellement reconnue par le gouvernement, des difficultés surgissent : « Quand un chrétien décède, il n’a pas sa place au cimetière. Dans l’urgence et en secret, nous devons emporter le corps dans la jungle et l’enterrer au plus vite, même de nuit. Parfois les hindous nous découvrent et nous maltraitent. Il arrive qu’un mort soit ainsi exhumé puis enterré trois fois de suite », explique le pasteur Sundar Thapa. […]

Lire la suite sur Portes Ouvertes

Dans la même rubrique...

Qui est l’opposant russe Alexeï Navalny ?

Bête noire de Vladimir Poutine, il doit comparaitre ce mardi 2 février devant la justice pour violation d'un contrôle judiciaire.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

Une cérémonie d’investiture aux accents religieux

Regard sur l’investiture de Joe Biden, le 20 janvier, une cérémonie quasi liturgique pour Philippe Malidor, conseiller presbytéral.

Un contenu proposé par Réforme

Au Capitole, une bannière « Jésus 2020 » brandie par des manifestants

La présence de bannières religieuses au sein de la manifestation du 6 janvier au Capitole a de nouveau mis en lumière le soutien indéfectible d’une partie de la droite évangélique à Donald Trump.

Un contenu proposé par Réforme

L’appartenance religieuse des présidents américains

Parmi les locataires de la Maison Blanche, presque la moitié étaient épiscopaliens ou presbytériens. Joe Biden, lui, n’est que le deuxième président catholique de l’histoire des États-Unis.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Portes Ouvertes

L’association Portes Ouvertes produit l’émission Plein Cadre, une chronique télévisée hebdomadaire de 2mn sur les chrétiens persécutés. Elle a pour but de sensibiliser un large public au sort des minorités chrétiennes discriminées.

Derniers contenus du partenaire