Oikocredit fête 40 ans d’économie solidaire

Oikocredit fête 40 ans d’économie solidaire

Créé à l’initiative du Conseil œcuménique des Eglises (COE), Oikocredit est devenu un acteur majeur de la microfinance.

Un contenu proposé par Protestinfo

Publié le 22 octobre 2015

Auteur : Anne-Sylvie Mariéthoz

Lire directement l’article sur Protestinfo

Les priorités d’Oikocredit aujourd’hui sont plus que jamais orientées sur la promotion du rôle des femmes et le soutien à l’activité des zones rurales. Rencontre avec deux de ses responsables le 22 septembre à Lausanne, Ging Ledesma du Comité central et Nicaise Tossou, directeur du bureau Bénin-Togo.

Que faire de l’argent de l’Eglise ? Si on le place pour faire face aux imprévus, comment s’assurer qu’il n’est pas investi dans de mauvaises causes ? Lors d’un congrès du Conseil œcuménique des Eglises (COE) à la fin des années 60, de jeunes participants ont interpellé l’assemblée sur cette problématique. Ils avaient à l’esprit des événements comme la guerre du Vietnam ou l’apartheid, impliquant certaines multinationales cotées en bourse. Ainsi est venue l’idée de créer un fonds d’investissement pour les Eglises, qui puisse offrir de meilleures garanties. Et si Oikocredit (de oikos, maison en grec) n’a plus de lien confessionnel aujourd’hui, il est toujours en contact avec de nombreuses paroisses, soucieuses d’investir dans le développement.

Comment ça fonctionne ?

Oikocredit forme une communauté internationale d’investisseurs. Chacun peut souscrire des parts —à partir de 200 euros et pour la durée minimale d’une année— qui sont réinvesties dans des projets de développement. Mais l’apport financier n’est qu’un aspect, souligne Ging Ladesma d’Oikocredit international. « Ce dont les gens ont surtout besoin, c’est de savoir-faire et d’outils pour faire face aux difficultés de leur environnement et aux aléas du marché ». […]

Lire la suite sur Protestinfo

Dans la même rubrique...

Israël à la recherche d’un nouveau Premier ministre

Benjamin Netanyahu n’a pas réussi à former de gouvernement en Israël après des semaines de négociations avec les élus du parlement. L’opposition tente désormais de mettre fin à l’ère Netanyahu.

Un contenu proposé par Réforme

De moins en moins d’Américains sont membres d’une communauté religieuse

D’après l’enquête annuelle de l’institut de statistiques Gallup, moins d’un Américain sur deux appartient à une église, une synagogue ou une mosquée.

Un contenu proposé par Réforme

Reportage à Ceuta, ville-frontière entre l’Afrique et l’Europe

D’abord la panique. Puis la peur ou la colère, parfois la compassion. L’arrivée de 8000 migrants depuis le début de la semaine dans l’enclave espagnole de Ceuta, dans le Nord du Maroc, a jeté le trouble parmi les habitants du petit territoire.

Un contenu proposé par Réforme

Vérité plurielle

Commençons par la conclusion : sur le conflit israélo-palestinien, il n’y a pas de vérité ! Ou plutôt si, il y en a plusieurs. Et c’est bien ça le problème. Un éditorial de Jean-Luc Mouton, directeur de Réforme.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestinfo

Agence de presse protestante établie en Suisse romande, Protestinfo est animé par des journalistes spécialisés dans le fait religieux, en lien avec l’actualité.

Depuis septembre 2018, les contenus produits par Protestinfo sont à retrouver sur le site Réformés.ch.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants