Plus d’un demi-million de personnes ont « marché pour Jésus » à Rio

Plus d’un demi-million de personnes ont « marché pour Jésus » à Rio

Loin de n'être qu'un phénomène français, les "Marches pour Jésus" fonctionnent dans de nombreux pays.

Un contenu proposé par Blog de Sébastien Fath

Publié le 1 juillet 2013

Auteur : Sébastien Fath

Lire directement l’article sur Blog de Sébastien Fath

Les « Marches pour Jésus » fonctionnent en particulier au Brésil, où près d’un quart de la population est rattachée au protestantisme évangélique (dans toutes ses variantes).

Aussi lira-t-on avec intérêt, sur Fait-religieux.com, cet article consacré à la toute récente Marche pour Jésus de Rio, qui aurait rassemblé au moins un demi-million de personnes (le quotidien La Croix parle de « près d’un million »)…. dans un contexte social par ailleurs très revendicatif. […]

Lire la suite sur Blog de Sébastien Fath

Dans la même rubrique...

Hausse de la persécution des chrétiens en 2020

Pression, surveillance d’État, radicalisation, extrémisme ont augmenté portant la Corée du nord, l’Inde ou la Chine parmi les pays les plus répressifs du nouvel Index mondial de l’ONG Portes Ouvertes.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Panorama de la planète évangélique

Début 2021, les protestants évangéliques sont environ 665 millions dans le monde. Ils représentent un chrétien sur quatre, et les 3/4 du protestantisme mondial.

Un contenu proposé par Blog de Sébastien Fath

USA : plus d’un quart des évangéliques blancs croient aux théories QAnon

Grâce à un sondage, il a récemment été permis d’établir que les théories conspirationnistes ont la peau dure aux États-Unis.

Un contenu proposé par Réformés

Coup d’état en Birmanie : quatre questions pour comprendre

Les manifestations s’enchaînent dans plusieurs villes pour protester contre le coup d’état qui a renversé Aung San Suu Kyi le 1er février.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Blog de Sébastien Fath

Agrégé d’histoire, ancien élève de l’École Normale Lettres Sciences Humaines (LSE), docteur de l’EPHE, Sébastien Fath est chercheur au CNRS, membre du Groupe Sociétés Religions Laïcités.

Derniers contenus du partenaire