Soudan : libération de Meriam

Soudan : libération de Meriam

Après les protestations internationales, la Cour d’Appel de Khartoum a ordonné la libération de Meriam, chrétienne soudanaise condamnée à mort pour apostasie.

Un contenu proposé par En route

Publié le 10 juin 2014

Auteur : Jean-Philippe Waechter

Lire directement l’article sur En route

A la surprise générale, une Cour d’Appel à Khartoum, le 23 juin, a infirmé le jugement et ordonné la libération de cette femme de 27 ans, rapporte l’agence de presse soudanaise Suna. Selon son avocat, Mohammed El Shareef, elle est déjà en chemin vers sa maison avec ses deux petits enfants. Aucune raison n’a été avancée par la Cour, selon le quotidien londonien « The Times ».

Ishag avait été condamnée à mort par pendaison et à 100 coups de fouet à la mi-mai pour « apostasie ». La femme enceinte de huit mois avait refusé d’abjurer la foi chrétienne. « Nous vous avons donné trois jours pour abjurer votre foi mais vous avez insisté pour ne pas revenir vers l’islam », avait déclaré le juge durant le procès. Ce à quoi la jeune femme avait répondu : « Je suis chrétienne et je n’ai jamais fait acte d’apostasie ». Une déclaration qui lui avait valu la peine capitale prononcée par le juge Abbas al Khalifa.

Le 26 mai, elle a accouché en prison d’une fille sans aide médicale; alors qu’elle était enchaînée à la cheville. Elle est déjà la mère d’un fils de 21 mois, qui était avec elle derrière les barreaux. […]

Lire la suite sur En route

Dans la même rubrique...

« Ces évangéliques derrière Trump »

Ce livre s’intéresse aux plus fervents partisans du président américain : les charismatiques.

Un contenu proposé par Blog de la Librairie protestante

Israël reconfine à la veille du nouvel an juif et de Yom Kippour

Craignant une nouvelle flambée de contaminations au Covid-19 à l’occasion des principales fêtes du calendrier juif, le gouvernement israélien a choisi d’imposer un nouveau confinement.

Un contenu proposé par Réformés

Amitiés arméniennes

J’ai une sympathie naturelle pour les Arméniens à cause de ceux que je connais. Comme je ne connais pas d’Azerbaïdjanais, mon cœur penche pour l’Arménie. Cela dit, on ne fait pas de politique avec son cœur, mais avec la raison.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

La joie de donner en retour

Le parrainage peut littéralement transformer la vie d’un enfant et lui permettre de réaliser ses rêves. Illustration avec le parcours de Gabriela, une jeune de fille de 20 ans, parrainée depuis son enfance.

Un contenu proposé par Blog du Sel

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

En route

En route est le journal francophone de l’Église Évangélique Méthodiste de France (UEEEMF).

Suite à l’interruption de la mise à jour du site en décembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram