Soutenir le développement pour faire face au terrorisme ?

Soutenir le développement pour faire face au terrorisme ?

La riposte militaire n’aura pas raison à elle seule de la menace terroriste. Il faut y ajouter l’aide au développement.

Un contenu proposé par En route

Publié le 26 mars 2016

Auteur : Nicolas Fouquet

Lire directement l’article sur En route

Ainsi peut-on réussir à réduire les foyers de crise et faire reculer le fléau du terrorisme, déclare Nicolas Fouquet du SEL.

L’option militaire

Ankara, Ouagadougou, Paris… La liste des villes qui ont été dernièrement frappées par le terrorisme islamiste est longue et ne cesse de s’agrandir. Que faire alors pour y remédier ? Au lendemain des attentats du 13 novembre, la France a choisi l’option militaire et décidé de bombarder l’État islamique. Seulement, si ce type de riposte peut être nécessaire (et encore tout le monde ne partage pas cette analyse), il est sûr que ce n’est pas suffisant.

S’attaquer aux racines

Le 20 janvier 2016, événement relativement rare pour être souligné, le chef d’état-major des armées françaises, le général de Villiers, a pris sa plume pour écrire une tribune dans le journal Le Monde1. Il y souligne qu’« une stratégie basée sur les seuls effets militaires ne pourra jamais agir sur les racines de la violence lorsqu’elles s’ancrent dans le manque d’espoir, d’éducation, de justice, de développement, de gouvernance, de considération ».

Sécurité et développement

Sa prise de position a alors pour mérite de rappeler que l’intervention militaire ne doit jamais être perçue que comme un élément d’une réflexion d’ensemble. Car, en effet, sans développement, il ne peut y avoir de sécurité durable. […]

Lire la suite sur En route

Dans la même rubrique...

Christine Lagarde, nouvelle patronne de la BCE

Christine Lagarde, nouvelle patronne de la BCE

Christine Lagarde brise un nouveau plafond de verre. L’ancienne directrice du FMI a été élue à la tête de la Banque centrale européenne pour huit ans

Un contenu proposé par
En mémoire des victimes de Srebrenica

En mémoire des victimes de Srebrenica

Début juillet, plus de 5000 personnes ont parcouru à pied les 80 kilomètres qui relient Nezuk à Potočari, en Bosnie-Herzégovine.

Un contenu proposé par Réformés
Un escalier vieux de 3500 ans découvert

Un escalier vieux de 3500 ans découvert

Situées au cœur du site archéologique biblique le plus important d’Israël, ces marches mèneraient au palais du roi de Hatsor.

Un contenu proposé par Info Chrétienne

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

En route

En route est le journal francophone de l’Église Évangélique Méthodiste de France (UEEEMF).

Suite à l’interruption de la mise à jour du site en décembre 2016, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire

Bel été avec les médias protestants !