Syrie, en guerre depuis bientôt quatre ans

Syrie, en guerre depuis bientôt quatre ans

"Une rupture brutale des conditions de vie est à craindre en 2015."

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 2 février 2015

Auteur : Louis Fraysse

Matthieu Rey est historien arabisant, maître de conférences à la chaire d’histoire contemporaine du monde arabe du Collège de France. Entretien.

Quel bilan peut-on dresser, près de quatre ans après le soulèvement contre le régime de Bachar al-Assad ?

Plusieurs axes sont à envisager. Le premier, c’est celui des personnes. Un bilan précis des victimes est compliqué à réaliser, dans la mesure où tous les instruments statistiques sont floutés et que les fronts et les formes de violences sont multiples. On peut cependant estimer à 250 000 ad minima le nombre de victimes depuis mars 2011.

Plus de la moitié de la population, soit plus de dix millions d’individus, est réfugiée ou déplacée. Les réfugiés, ceux qui ont quitté le pays, sont plus de 4 millions. On en retrouve entre 1 et 2 millions au Liban, 1 et 1,5 million en Turquie – idem en Jordanie – plus quelques centaines de milliers en Irak. Les déplacés – environ 7,5 millions – ont fui les violences mais sont restés en Syrie.

Au niveau politique et militaire, il faut distinguer les différents territoires. Il y a ceux qui se rattachent aux forces du régime, qui s’accordent sur un arrêt des hostilités, sans forcément avoir d’impératifs politiques – la présence de Bachar al-Assad convient, voire est soutenue.

À l’opposé, on trouve un ensemble de forces qui déclarent que le préalable à tout changement est le départ du président syrien, moyen de faire cesser la violence de masse. Ces forces, toutefois, regroupent un ensemble varié d’opinions politiques, ce qui est habituel dans les mouvements de résistance. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Faut-il choisir entre sécurité sanitaire et sécurité alimentaire ?

La covid-19 et les mesures protectrices mises en place par les gouvernements africains ont des conséquences sur les populations, notamment les plus pauvres.

Un contenu proposé par Blog du Sel

Les Églises « sans étiquette » en pleine croissance

Si les baptistes conservent un poids majoritaire aux États-Unis, les Eglises non-dénominationnelles poursuivent leur croissance, que rien ne semble arrêter. Analyse.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Déboires conjugaux du dirigeant évangélique Jerry Falwell

Jerry Falwell, proche de Donald Trump, a été contraint de quitter la présidence de Liberty University après des révélations sur sa vie privée jugées contraires aux valeurs chrétiennes.

Un contenu proposé par

« L’Europe, ce sont des valeurs et des racines chrétiennes »

Pour Jean Quatremer, journaliste à Libération, le débat sur les racines chrétiennes de l’Europe doit être relancé.

Un contenu proposé par Campus protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast