Attentat à Bamako

Terrorisme : Bamako de nouveau pris pour cible

L’attentat du 20 novembre dernier, qui a vu deux assaillants prendre en otage 170 personnes dans l’hôtel Radisson de Bamako, et finalement être tués après avoir fait 20 victimes, incite aux réflexions suivantes.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 1 décembre 2015

Auteur : Jean-Noël de Bouillane de Lacoste

Cet attentat ne s’est pas produit soudainement dans une capitale en paix. La presse avait mentionné, le 7 mars, l’attaque sanglante d’un café (cinq morts), et l’on apprend maintenant qu’un certain nombre d’incidents ont eu lieu au fil des mois, depuis que l’intervention de l’armée française au Mali en janvier 2013 a attiré l’attention sur la vulnérabilité de ce pays.

Nous savons désormais que tout lieu de rassemblement, festif ou autre, où que ce soit, en Turquie ou au Liban, salle de concert parisienne ou hôtel africain, peut constituer une cible pour les terroristes dès lors qu’il s’agit avant tout d’effrayer et de tuer, dans une volonté de puissance qui feint d’être inspirée par une dévotion outrancière à l’islam. En décidant le 21 novembre de faire de Bruxelles une ville morte, le gouvernement belge a montré qu’il prenait cette menace particulièrement au sérieux.

Rivalité avec Daech

Les deux terroristes de Bamako prétendaient avoir un autre objectif : faire libérer des camarades incarcérés dans les prisons maliennes. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

États-Unis : des passe-droits dans les grandes universités

États-Unis : des passe-droits dans les grandes universités

Alors qu’en France on veut supprimer l’ENA, les plus prestigieuses universités américaines font face au scandale.

Un contenu proposé par
Un week-end de prière pour les enfants en danger

Un week-end de prière pour les enfants en danger

Chaque année, le SEL relaie le week-end mondial de prière pour les enfants en danger. Découvrez 4 raisons pour y participer !

Un contenu proposé par Blog du Sel
Asia Bibi a pu quitter le Pakistan

Asia Bibi a pu quitter le Pakistan

Six mois après son acquittement, le 31 octobre 2018 , la chrétienne pakistanaise Asia Bibi aurait quitté le Pakistan et serait désormais au Canada , où vit actuellement sa famille.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants