Turquie : le choix des mots

Turquie : le choix des mots

Les contestations en Turquie ne sont ni un « mai 68 », ni un « printemps arabe ».

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 13 juin 2013

Auteur : Sébastien de Courtois

Les tentatives de dénomination pour qualifier les événements qui touchent la Turquie depuis deux semaines ont échoué pour le moment. Il ne s’agit ni d’un « Mai 68 », ni d’un « Printemps arabe », le premier étant trop soft pour qualifier le contexte turc – la répression actuelle semble beaucoup plus violente que celle de l’époque, même si on peut trouver des ressemblances sociologiques en réaction à une société de consommation –, et le second trop fort, expression vis-à-vis de laquelle il convient de rester humble, ne serait-ce que par respect pour ce qu’endure le peuple syrien depuis deux ans. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Affaire Khashoggi : que cherche donc Erdogan ?

Affaire Khashoggi : que cherche donc Erdogan ?

Dans l’affaire Jamal Khashoggi, Tayyip Erdogan cherche à apparaître en défenseur des droits humains. Quel paradoxe !

Un contenu proposé par

Le Conseil international des Missions

Le Conseil International des Missions (CIM) est créé en 1921. Le projet en a été conçu au cours de la Conférence d’Édimbourg (1910).

Un contenu proposé par Musée protestant
Un jeune chrétien américain tué par une tribu isolée

Un jeune chrétien américain tué par une tribu isolée

Retour sur la mort, sur une île indienne, de ce touriste américain venu évangéliser une tribu autochtone. Vouloir le bien est-il toujours juste ? s'interroge l'historienne Valentine Zuber.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants