Un monde qui se défait

Un monde qui se défait

Le pasteur Philippe Kabongo-Mbaya dénonce l'assassinat de Boris Nemtsov et la banalisation de l'horreur.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 5 mars 2015

Auteur : Philippe Kabongo-Mbaya

Un ministre enlevé en plein jour, dans la rue, dimanche, revenant du culte. C’était il y a quelques semaines à Bangui, la capitale de la République centrafricaine. Il a probablement été enlevé pour des motifs crapuleux. Il a eu de la chance, puisque quelques semaines après, ce ministre a été libéré ! Son enlèvement est la marque de l’effondrement d’un pays qui est de moins en moins un État de droit. Un signe de notre monde qui se défait, à l’image de ce qui s’est passé, dans des contextes différents, à Paris et à Copenhague, dans le nord du Nigeria, en Syrie ou en Irak.

Entre les méthodes mafieuses des groupes rebelles et les assassinats politiques, on a le sentiment d’une banalisation de l’horreur qui suit son chemin partout.

Dernier exemple, dans la nuit de vendredi à samedi de la semaine dernière, sur le trottoir, en face du Kremlin, à Moscou, Boris Nemtsov a été tué de quelques balles sorties d’une voiture manifestement en mission pour cet acte. L’ancien Premier ministre russe, défenseur résolu de la démocratie, défiant Vladimir Poutine sur tous les terrains, à commencer par la boucherie en Ukraine, n’a eu aucune chance. Un crime parfaitement préparé : le lieu, l’arme utilisée, et même les balles.

Les enquêteurs ont déduit que les tueurs étaient parfaitement informés sur les habitudes de trajet de l’opposant russe, qui se rendait à son domicile accompagné d’une amie, tranquillement, comme s’il vivait en démocratie.

Dire les choses clairement

Un comportement presque arrogant, provocateur, aux yeux de ses ennemis. Son assassinat peut être considéré comme un avertissement prodigué à ses amis, à ses émules possibles, dans un pays qui peine à devenir un État de droit. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

L’assaut du Capitole, ultime legs de Donald Trump ?

Alors que Joe Biden s’apprête à succéder à Donald Trump, deux historiens évoquent le trumpisme et le tournant qu’a constitué l’assaut du Capitole, le 6 janvier dernier.

Un contenu proposé par Réforme

Les leaders évangéliques condamnent les violences au Capitole

Le Congrès valide la victoire de Joe Biden à la présidentielle américaine. Cette certification avait été interrompue par l’intrusion de partisans de Donald Trump au sein du Capitole.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

2020, une année hors-normes pour les Ticket-Repas !

Mois par mois, découvrez les moments forts vécus par nos partenaires tout au long de cette année 2020, vraiment particulière.

Un contenu proposé par Blog du Sel

En Suisse, plus d’un tiers des musulmans se sentent discriminés

Pour la première fois, la discrimination religieuse a été abordée dans une étude de l’Office fédéral de la statistique. Un musulman sur trois avoue en souffrir.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire