Vladimir Poutine, l’homme fort de Russie

Vladimir Poutine, l’homme fort de Russie

Homme à poigne, comme en témoigne sa gestion de la crise ukrainienne, le président russe semble pourtant s’adoucir avec les JO de Sotchi.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 25 janvier 2015

Auteur : Philippe Schaller

Respecté, craint ou admiré, Vladimir Poutine ? Peut-être tout cela à la fois. Le président russe a été désigné homme le plus puissant en 2013 par le magazine Forbes. Puissant à l’international et dans le giron russe : l’homme étouffe l’Ukraine en lui coupant le gaz et revient en sauveur, avec un cadeau à 11 milliards d’euros. Puissant surtout dans son pays, à la faveur d’un peuple reconnaissant. Comme en atteste Philippe Comte, maître de conférences en langue et civilisation russes contemporaines à l’université Paris-Panthéon-Sorbonne : « Les Russes sont pragmatiques, ils comparent leur situation à la période soviétique ou à la gabegie de la période Eltsine. Et le bilan de Poutine au cours des treize dernières années est plutôt positif. Il a libéré la capacité d’entreprendre, mis fin à la criminalité galopante, permis l’éclosion d’une classe moyenne. »

Celle-ci s’enrichit, voyage, achète appartement et voiture. Le « succès » de l’homme fort de Russie tient à sa réussite dans la relance de l’économie, aussi et surtout à sa capacité à remettre de l’ordre après le chaos des années 90.

Mais lorsque la croissance est en berne, le modèle s’effrite. « Il a été l’homme du moment en 2000 [son premier mandat, ndlr], celui qu’attendaient les Russes, analyse Philippe Comte. Il a été reconduit car il avait fait du bon boulot. Mais la société a mûri, et la génération Poutine rejette petit à petit son père. »

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Fermeture des lieux de culte en Angleterre : un dangereux précédent

L'ancienne Première ministre du Royaume-Uni, Theresa May, a mis en garde le gouvernement contre les conséquences pour la liberté religieuse d'une interdiction des lieux de culte lors du deuxième confinement.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Mark Galli, une figure évangélique devenue catholique

Le 13 septembre dernier, Mark Galli, ancien rédacteur en chef du magazine Christinanity Today s’est converti au catholicisme.

Un contenu proposé par Réformés

Au cœur des élections américaines, le débat religieux

Alors que la date de l’élection présidentielle approche, les candidats Joe Biden et Donald Trump enchaînent les allusions religieuses, espérant ainsi gagner un électorat évangélique. Analyse.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

« Notre tâche est de donner de l’espoir quand il n’y en a plus »

Les Églises inventent de nouvelles solidarités à Beyrouth où la double explosion qui a ravagé une partie de la ville début août a fait plus de 300 000 sans-abri.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast