Exil – Accueil des réfugiés : Henry Masson, président de La CIMADE interpelle les candidats et la société en faveur de l’accueil de toute personne vulnérable. « On ne quitte pas son propre pays par plaisir mais pas nécessité » nous rappelle-t-il avec conviction. Alors que le sujet de l’étranger est très présent dans cette campagne présidentielle, la FPF, par la voix de la Cimade, insiste sur l’égalité de traitement de chaque personne réfugiée ou exilée. L’accueil des réfugiés ukrainiens est bien sûr au cœur des préoccupations, mais il faudrait pas oublier les autres drames qui poussent à l’exil partout dans le monde.

Racisme – xénophobie : « Un autre monde est possible » assure Joëlle Razanajohary, secrétaire générale de la Fédération des Églises évangéliques Baptistes de France (FEEBF). Se situant dans continuité de l’œuvre du pasteur baptiste Martin Luther King, elle rappelle que le respect de la différence doit s’apprendre car cela ne va pas de soit. Elle cite ce joli passage du Nouveau Testament : « Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni homme libre, il n’y a plus ni homme ni femme, car vous tous, vous êtes un en Jésus-Christ. » Galates 3,28.