Appui chrétien aux paysans

Appui chrétien aux paysans

Quel sera l’avenir des paysans? Alors que le Conseil des Droits de l’homme de l’ONU doit se prononcer en faveur d’une déclaration devant protéger les droits des agriculteurs, les ONG chrétiennes se mobilisent aussi en faveur des travailleurs de la terre.  

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd'hui

Publié le 16 juin 2012

Auteur : Christian Willi

Lire directement l’article sur Christianisme Aujourd'hui

«La protection de la population rurale est négligée au nom des intérêts économiques». Sur son site internet, Pain pour le Prochain prend clairement position en faveur des paysans, dont une part importante de leur avenir se joue du 18 juin au 6 juillet.

Le Conseil des Droits de l’homme de l’ONU se réunit en effet en assemblée décisive à Genève pour traiter de l’adoption d’une déclaration protégeant les droits des paysans (lire encadré). Des organisations chrétiennes telles que Pain pour le Prochain ou Action de Carême sont engagées dans cette lutte.

Un refus qui passe mal

Lors d’une précédente rencontre du Conseil des Droits de l’homme, en mars, la Suisse a été le seul pays à faire publiquement obstacle à la Déclaration internationale sur les droits des paysans, un instrument juridique réclamé depuis des années par le Mouvement paysan international, la Via Campesina.

La décision suisse a suscité de nombreuses réactions des cantons et de parlementaires, qui ont demandé au Conseil fédéral de reconsidérer sa position. Mais ce sont surtout les ONG paysannes qui sont montées aux barricades. «Le gouvernement ne considérait pas cette déclaration nécessaire, arguant que des conventions défendent déjà certains des droits revendiqués», s’insurge Ester Wolf, responsable du droit à l’alimentation à la fondation Pain pour le Prochain.

De son côté, Claude Jaccoud, fondateur des groupes de prière pour les agriculteurs, témoigne d’un «pincement au cœur de penser que le bon sens doit passer par une forme de pression politique».

L’agriculture: à la base de la vie

L’enjeu de cette déclaration est international. Dans le monde, les paysans sont victimes de la mondialisation et de l’accaparement des terres par les multinationales. Aux yeux de Valentina Hemmeler, permanente syndicale à la fondation Uniterre, cette proposition est une chance pour les paysans de faire valoir leurs droits. «L’agriculture paysanne nourrit la planète. Si l’on n’assure pas des conditions d’existence correctes à ses acteurs, on n’assure pas la nourriture nécessaire à une population en augmentation.» […]

Lire la suite sur Christianisme Aujourd'hui

Dans la même rubrique...

La mobilité durable, c’est quoi ?

La notion d'écomobilité ou de mobilité durable est une notion récente, apparue après les crises de l'énergie et du réchauffement climatique.

Un contenu proposé par Radio Oméga

La Nouvelle Calédonie : « Un destin commun »

Avant le vote du 4 novembre, second volet sur la Nouvelle-Calédonie avec le pasteur Frédéric Rognon.

Un contenu proposé par Service radio – FPF

Besoin de changement ?

La parole de Luc-Olivier Bosset, pasteur de l’Église protestante unie de Montpellier.

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Christianisme Aujourd’hui

Christianisme Aujourd’hui est un magazine chrétien évangélique suisse. Il propose une réflexion protestante évangélique sur l’actualité internationale.

Derniers contenus du partenaire

Abonnez-vous à un média protestant !