Baisse des prix du pétrole : profitons-en… pour changer de cap

Baisse des prix du pétrole : profitons-en… pour changer de cap

Et si les économies réalisées servaient les investissements de la « transition écologique faiblement émissive » ? Une lucarne rarissime à la veille de Paris Climat 2015.

Un contenu proposé par Forum protestant

Publié le 3 mars 2015

Auteur : Jacques Varet

Lire directement l’article sur Forum protestant

Tribune parue le 24 février 2015 dans « La Croix »

La baisse des prix du pétrole sur les marchés internationaux, inattendue, suscite les explications les plus diverses. A plus de 100 dollars le baril, les consommateurs qui le peuvent se détournent du pétrole au profit d’autres sources, notamment en Chine. L’augmentation du prix du dollar joue aussi en ce sens. Le développement des opérations de gaz et pétrole de schiste a atteint son objectif, qui était justement de provoquer cette baisse. L’Arabie saoudite continue à mettre sur le marché les quantités suffisantes pour ruiner ces initiatives et a les moyens d’attendre. A la veille de la conférence climat de Paris, face au risque de mesures contraignantes il fallait absolument émettre un signal fortement démobilisateur, renforçant le camp des climato-sceptiques.

Mais au-delà des explications bien spéculatives, comment agir ? Et d’abord comment penser ? Après le choc pétrolier de 1973-1978, et le terrible contre-choc de 1996 qui a marqué l’arrêt des politiques de maîtrise de l’énergie et de promotion des énergies renouvelables, les politiques climatiques avaient lentement permis de relancer au tournant du siècle de nouvelles mesures visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Mais il faut dire que c’est l’ascension des prix du brut, jugée inéluctable du fait de l’atteinte du « pic », qui a surtout convaincu du caractère urgent de ce changement. Les politiques n’ayant pas réussi à s’entendre pour taxer suffisamment les énergies fossiles et financer le redéploiement énergétique, ce sont en définitive les pays et les opérateurs pétroliers et gaziers qui ont arbitré à leur profit.

Sans doute ont-ils eu la main un peu lourde, de sorte que nous observons aujourd’hui un « contre-choc » qui met en difficulté non seulement les gaz de schiste et les hydrocarbures « non conventionnels », mais également certains groupes pétroliers. Mais le risque est surtout de mettre en péril toutes les politiques de « transition écologique », et l’adoption des mesures un peu contraignantes lors de la prochaine conférence « Paris Climat 2015 » ! Or le pic pétrolier et celui des énergies fossiles sont inéluctables, et la baisse des cours actuelle sera de courte durée. […]

Lire la suite sur Forum protestant

Dans la même rubrique...

Protestantisme : où sont les femmes ?

L’historienne Céline Borello et l’éditeur Éric Peyrard lancent un appel : il faut donner plus de place aux femmes dans le protestantisme.

Un contenu proposé par
Le centenaire de l'armistice fut "un grand moment"

Le centenaire de l’armistice fut “un grand moment”

François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France, a assisté aux cérémonies du centenaire de l’armistice, sous l’Arc de Triomphe, ce dimanche 11 novembre.

Un contenu proposé par
L'état de la pauvreté en France

L’état de la pauvreté en France

Selon le rapport annuel du Secours catholique publié ce jeudi 8 novembre, la pauvreté touche de plus en plus les femmes, les étrangers et les seniors.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Forum protestant

Forum protestant (anciennement Forum de Regardsprotestants) est un cercle de réflexion d’intellectuels initié par le philosophe Olivier Abel qui a pour ambition de faire entendre la voix des protestants sur les sujets qui traversent la société française. Ses thématiques de travail sont multiples : économie, médecine, éthique, écologie ou vivre ensemble. Il organise une convention annuelle à l’automne.

Derniers contenus du partenaire

Abonnez-vous à un média protestant !