Charlie à l’école, témoignages de profs

Charlie à l’école, témoignages de profs

Ils sont enseignants en région parisienne, ils ont choisi de débattre avec leurs élèves des attentats en France et des jours qui ont suivi.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 22 janvier 2015

Auteur : Laure Salamon

Témoignage de Pascal Gbahode, professeur de mathématiques à Sarcelles (Val d’Oise)

Je suis professeur au collège. Sarcelles, la ville dans laquelle j’exerce, est riche de diversité. Comme je me sentais à l’aise d’aborder la question avec les élèves, j’ai spontanément ouvert un espace de parole avec les trois classes que je voyais dans la matinée.

« Je suis Charlie », « je ne suis pas Charlie »,  » S’ils sont morts, c’est qu’il y avait une raison », « on n’était pas d’accord avec les caricatures, mais de là à tuer, non », « les gens qui ont fait ça ne sont pas musulmans », « mais qu’est-ce qui s’est passé en fait? », « vous n’avez rien compris ! » Voici quelques citations d’élèves qui illustrent la pluralité des débats et des points de vue. Et ce ne fut pas toujours aisé, tant les partis pris étaient nombreux.

Je suis enseignant d’origine africaine, fonctionnaire public de la République française. La France a son histoire, j’ai la mienne, nous en partageons un bout ensemble. L’histoire de France ne me semble pas exemplaire en tous points. Et en même temps, j’ai su me construire aussi grâce à elle, construire mon identité plurielle de par ses vestiges et héritages, qu’ils m’aient servi d’exemples ou de contre-exemples. Mais j’ai choisi, après mûres réflexions, d’être fonctionnaire d’État et de représenter et porter les valeurs de la République dans mon quotidien d’enseignant, auprès d’élèves, je devrais même dire, auprès d’êtres humains, pré-ados et adolescents. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Le procès des attentats de janvier 2015

Le procès des attentats de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l’Hyper Cacher démarre le 2 septembre et se tient jusqu’au 10 novembre à Paris.

Un contenu proposé par

L’inquiétude salvatrice

Si ce coronavirus était un coup de semonce ? Un dernier avertissement avant notre joyeuse indifférence aux malheurs des autres… Le point de vue de Didier Sicard, médecin, ancien président du Comité national d’éthique.

Un contenu proposé par Proteste

Bat’ire : une entreprise d’insertion dans le domaine du bâtiment

Les objectifs de Bat'ire : La rénovation d’appartements ou d’autres locaux grâce à une main d’œuvre sur le chemin du retour à l’emploi.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Lutter contre le séparatisme ?

On ne peut que rester perplexe devant l’imprégnation religieuse de la politique américaine. L'édito du 29 septembre du pasteur Samuel Amedro.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast