Climat : le plaidoyer des religions

Les pèlerins qui ont marché pour la justice climatique ont été accueillis vendredi à Paris, avant une célébration interreligieuse samedi à la basilique Saint-Denis.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 3 décembre 2015

Auteur : Nathalie Leenhardt

Ils sont arrivés à Paris le vendredi 27 novembre, à pied pour certains, en vélo pour d’autres, quelques-uns en avion, pour traverser les mers, après avoir marché dans leur pays, au Mozambique ou aux Philippines. Les pèlerins climatiques ont d’abord été accueillis pour un temps d’échanges, de prières et de convivialité à l’église Saint-Merri, tout à côté du centre Pompidou, à Paris. Une paroisse créée par le cardinal Marty, ouverte sur le monde et connue pour avoir donné refuge à des exilés, notamment sud-américains au temps des dictatures…

Dans un froid glacial, un groupe de cyclistes anglais a ainsi entonné un chant créé pour l’occasion ; des Allemands ont raconté leur périple et les derniers kilomètres parcourus avec des Messins ; Yeb Sano, ce Philippin à l’origine du jeûne climatique mondial, a redit l’urgence pour notre monde d’agir maintenant ; un petit groupe d’Autrichiens a sorti son sac à dos, plein « d’idées pour la planète ».

À Saint-Denis

Dans l’église, une grande banderole en anglais : « The use of highly polluting fossils fuels – coal, oil, gas – needs to be replaced without delay, Pope François ». L’injonction ne peut être plus claire : « L’utilisation des énergies fossiles, hautement polluantes – charbon, pétrole, gaz – doit être remplacée sans délai. » […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Le nonce apostolique répond aux femmes de « Toutes Apôtres ! »

Parmi les sept femmes candidates à des postes à responsabilité au sein de l’Eglise catholique, quatre ont été contactées par l’ambassadeur du Vatican en France.

Un contenu proposé par

Les occasions fugitives où notre appartenance sociale se construit

Ce que révèlent, en creux, les limites posées par l’épidémie de Covid-19.

Un contenu proposé par Tendances, Espérance

Antoine Rufenacht, l’homme du Havre

Antoine Rufenacht est décédé à l'âge de 81 ans. Retour sur le parcours politique de ce protestant qui fut maire du Havre jusqu'en 2010, avant de passer le flambeau à Edouard Philippe.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

Bientôt la rentrée… même pas peur !

La rentrée 2020 s’annonce en effet bien particulière, épidémie de Covid-19 oblige. On l’aborde forcément d’une façon différente, avec bon nombre d’incertitudes.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram