Couples mixtes, amours suspectes

Couples mixtes, amours suspectes

Au prétexte de la lutte contre les réseaux d’immigration et les « mariages blancs », la suspicion est généralisée à l’encontre des couples franco-étrangers.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 21 janvier 2015

Auteur : Louis Fraysse

« Je savais que ce serait compliqué, mais je n’imaginais pas un instant que nous nous ferions traiter comme des moins que rien, cela m’a mis une vraie claque. » Pour Camille*, 26 ans, et son époux, comme pour de nombreux couples franco-étrangers, vivre leur amour en France n’a rien d’une formalité, même une fois mariés.

Il y a quatre ans, alors étudiante à Nancy, la jeune femme rencontre Mehmet*, étudiant turc. Le couple vit deux années à Istanbul puis, en 2011, ils célèbrent leur mariage dans la cité stambouliote, solution choisie pour continuer à vivre ensemble. Après la constitution d’un premier dossier, le mariage est transcrit sur les registres de l’état civil du consulat français. Les jeunes mariés décident alors de revenir s’installer en France. C’est le début d’un processus long et complexe.

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

La Semaine bleue avec les médias protestants

La Semaine bleue avec les médias protestants

Du 8 au 14 octobre, la Semaine Bleue met à l'honneur les retraités et personnes âgées. L'occasion de redécouvrir une sélection de contenus publiés par les médias protestants.

Un contenu proposé par Regards protestants
Pauvreté : lettre ouverte à Emmanuel Macron

Pauvreté : lettre ouverte à Emmanuel Macron

Le pasteur Olivier Brès lance un appel au président Macron : cessez de parler des premiers de cordée !

Un contenu proposé par
Présence protestante en Nouvelle-Calédonie

Présence protestante en Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle-Calédonie vote dimanche prochain pour son indépendance. Depuis longtemps, les protestants jouent un rôle fort dans l'archipel.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire