Déchéance et excommunication : des hérétiques aux terroristes

Déchéance de nationalité et excommunication : des hérétiques aux terroristes

Le pasteur Olivier Brès interroge notre volonté de prononcer au nom de nos valeurs républicaines une exclusion définitive de la nation.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 15 février 2016

Auteur : Olivier Brès

Je suis un protestant, donc un hérétique, donc excommunié par l’Église catholique, hors de la communion et de la communauté de l’Église catholique. Je le savais, mais comme protestant cela ne m’importait pas beaucoup. Or j’ai découvert en lisant Wikipedia que des protestants excommuniaient toujours. Les réformés le faisaient du temps de Calvin et de Servet, et encore aujourd’hui certains groupes évangéliques usent de cette mesure d’exclusion.

Je suis allé sur Wikipedia parce que je me demandais quelles étaient véritablement l’histoire et la signification de l’excommunication. La question m’est venue à propos des discussions sur la déchéance de nationalité. Est-ce que nous devons entendre la déchéance de nationalité comme un équivalent de l’excommunication ? Est-ce que ce serait la traduction, civile et politique dans notre temps, des pratiques des Églises à l’époque où elles cherchaient à exercer une forme de pouvoir sur la société ? Est-ce que notre pays serait encore marqué par cette tradition de la mise à l’écart, de la répudiation de l’hérétique ?

Il y a un texte sur lequel s’appuient en général les pratiquants de l’excommunication, c’est celui de l’évangile de Matthieu (18,15-18). Il décrit les étapes à parcourir, les entretiens à proposer, individuellement puis à plusieurs, avant de pouvoir considérer « le frère qui a péché » comme « un incroyant » et un « collecteur d’impôts », c’est-à-dire de le mettre à distance. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Panser et penser la colère

L'émission Onde ouverte s'interroge sur le sentiment de colère.

Un contenu proposé par Radio Alliance +

Dear Valid People : légitimer ses désirs

Damien Fargeout reçoit Brunelle sur le thème de l'accompagnement sexuel.

Un contenu proposé par Radio FM Plus

Le projet de loi sur les principes républicains fait débat

Jean-Daniel Roque, président de la commission droit et liberté religieuse de la FPF, redoute que le projet de loi confortant les principes républicains ne conduisent à une restriction de la liberté de culte.

Un contenu proposé par Réforme

Rivières et glaciers ont-ils des droits ? (1/2)

L'émission "Osons la philosophie" décortique l'actualité et questionne notre manière de vivre.

Un contenu proposé par Radio Alliance +

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire