Décrypter les préjugés sur les pauvres

Décrypter les préjugés sur les pauvres

"Les pauvres font tout pour toucher les aides de l’État". Voici le premier volet d’une série sur les idées toutes faites liées à la pauvreté.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 19 février 2015

Auteur : Laure Salamon

Dix milliards d’euros, c’est le montant estimé d’aides qui ne sont pas demandées par les personnes qui pourraient le faire et que l’on appelle le « non-recours ».

C’est un phénomène peu connu et qui pourtant va bien à l’encontre de ce préjugé tenace sur le fait que les pauvres font tout pour toucher les aides publiques et que celles-ci sont faciles à obtenir. À titre de comparaison, la fraude aux prestations sociales représenterait quatre milliards d’euros. Selon l’Observatoire des non-recours aux droits et services (Odenore), sur les dix milliards du non-recours, la moitié, soit 5,3 milliards d’euros, vient du revenu de solidarité active (RSA). 35 % pour le RSA socle et 68 % pour le RSA activité ne sont pas demandés. Le non-recours concerne d’autres dispositifs. 29 % de la couverture maladie universelle (CMU)-C (accessible pour des revenus inférieurs à 700 euros par mois environ) ; 68 % des tarifs première nécessité d’EDF, 62% des tarifs solidarité GDF ; 50 à 70 % des tarifs sociaux dans les transports urbains ne sont pas réclamés.

Pourquoi ce phénomène ? Complexité de la démarche, manque d’informations, peur de la stigmatisation ou du contrôle, souhait de ne pas être assisté, les raisons sont diverses. L’observatoire les a classées en trois grandes catégories : la non-connaissance, la non-demande et la non-réception. Le plus souvent les raisons se cumulent. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Besoin de changement ?

La parole de Luc-Olivier Bosset, pasteur de l’Église protestante unie de Montpellier.

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr
« Vous portez bien votre nom de protestant ! »

Grand contournement Ouest de Strasbourg : le cri d’une pasteure

« Vous portez bien votre nom de protestant ! » Ce sont les termes d’un courrier anonyme reçu mi-septembre 2018 au presbytère de Kolbsheim où je suis pasteure, près de Strasbourg.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest
La première fois qu’on se sent vieillir

La première fois qu’on se sent vieillir

C’est souvent dans le regard des autres qu’un jour, on prend un coup de vieux. Voici quelques propos rapportés…

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Réforme est un hebdomadaire protestant d’actualité, né en 1945 de la Résistance. Consciente de cet héritage, l’équipe du journal souhaite se dégager de l’instantanéité de l’information pour décrypter, analyser, prendre de la distance face à un monde de plus en plus complexe.

logo

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants