Dégradation des droits pour les étrangers en rétention

Dégradation des droits pour les étrangers en rétention

Les cinq associations qui interviennent en centre de rétention (Assfam, Forum Réfugiés-Cosi, France Terre d’Asile, l’Ordre de Malte et La Cimade) ont présenté leur quatrième rapport annuel, mardi 18 novembre à Paris.

Un contenu proposé par Réforme

Publié le 25 novembre 2014

Auteur : Laure Salamon

En 2013, 45.377 personnes ont été enfermées dans l’un des cinquante centres ou locaux de rétention français. C’est un tout petit peu moins qu’en 2012 où le chiffre était de 47.746. La moitié de ces personnes enfermées sera expulsée du territoire et l’autre moitié sera libérée par les juges pour violation des droits ou faute de pouvoir être éloignée. Les associations dénoncent le recours à la rétention et rappellent que, contrairement aux engagements du président Hollande, l’assignation à résidence ne concerne que 2,9% des mesures de contrainte.
Le nombre d’expulsions du territoire a augmenté de 15 % passant de 38.652 à 44.458. À ce chiffre s’ajoutent les 7.386 personnes qui ont bénéficié des aides au retour. Parmi les personnes expulsées, 17% sont des citoyens européens (notamment des Roumains et des Bulgares), 40% sont renvoyés dans le premier pays de l’Union européenne qui les ont acceptés (réadmission Schengen) et 3% concernent des étrangers demandeurs d’asile qui ont fait une première demande d’asile dans un autre pays de l’Union (réadmission Dublin). 60% des personnes expulsées le sont donc vers un autre État de l’Union européenne. […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme

Dans la même rubrique...

Autonomie alimentaire : le livre qui indique le chemin

« En route pour l’autonomie alimentaire » tel est le titre d’un livre récent de François Rouillay et de Sabine Becker.

Un contenu proposé par Vivre et espérer

Monde rural, un nouveau lieu de mission

Au sommaire du numéro 79 de la revue de missiologie protestante, un dossier consacré au monde rural.

Un contenu proposé par Perspectives missionnaires

« Covid-19 : le confinement du religieux »

Marc Frédéric Muller, pasteur de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine, revient sur l’utilisation des religions comme boucs émissaires de la crise du Covid-19.

Un contenu proposé par

Liberté d’expression : les associations se mobilisent

Des organisations qui interviennent en centres de rétention ou accompagnent les personnes étrangères défendent la liberté d’expression.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réforme

Chaque semaine, Réforme commente les grands événements politiques, économiques, les phénomènes de société ainsi que les débats sociaux. Il offre un éclairage original sur l’actualité religieuse, artistique et littéraire.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram